Soudan: Déclaration de l'Université de Khartoum pour la Construction Nationale et la Transition Démocratique

Khartoum — Le Forum de la Construction Nationale et la Transition Démocratique de l'Université de Khartoum a souligné que la citoyenneté est le critère de base pour l'exercice des droits et des devoirs, et que les citoyens sont égaux devant la loi indépendamment de leurs origines ou croyances religieuses.

Le Recteur de l'Université de Khartoum, chef du haut comité du forum, Professeur Fadwa Abdul-Rahman Ali Taha, a dit Lundi devant le forum de presse régulier de l'Agence Soudanaise de Presse (SUNA) que les principaux leaders des mouvements de lutte armée, les comités de résistance, les forces de jeunesse, les entités politiques, civiles et militaires, ainsi que les représentants du Conseil de Souveraineté et du Conseil des Ministres et le Premier Ministre ont pris part au forum qui s'est tenu du 2 au 28 Juillet.

Elle a souligné que le forum a débattu les questions de la période de transition en toute transparence, la responsabilité et le patriotisme, expliquant que les résultats du forum comprenait la construction de la paix, la justice transitionnelle et la reconstruction, ainsi que la réforme économique, le développement indépendant et durable, les stratégies pour la construction des institutions de l'Etat Soudanais dans le cadre de la gouvernance démocratique, en plus de la réforme constitutionnelle et politique et la purification de l'espace public.

Le Professeur Fadwa a évoqué les points de vue divergents concernant les défis rencontrant la période de transition, depuis la signature du document constitutionnel et après la formation du gouvernement de transition avec ses côtés souverain et ministériel, chose qui est considérée comme phénomène naturel représenté dans la différence des opinions et de points de vue entre les partis des forces alignées à la révolution.

Elle a indiqué que la continuation des différences et leur mouvement dans un cercle vicieux vont inévitablement les pousser à se développer en disputes et différentes positions qui sont préjudiciables aux questions de la paix, de la justice et de la transformation démocratique.

Donc, l'Université de Khartoum, compte tenu de ce temps crucial dans l'histoire de la Révolution, a réussi à assumer son devoir de développer les canaux de communication et de compréhension entre les composantes du peuple Soudanais, y compris les forces de la jeunesse qui sont les faiseurs et les gardiens du changement, jusqu'à ce qu'un accord soit parvenu sur la déclaration du forum qui contient les questions importantes convenues.

Le professeur Fadwa a indiqué que la déclaration du forum contient les principes de base pour la période de transition et après celle-ci, jusqu'à ce que la transition vers le système démocratique soit complété.

Elle a ajouté qu'un ensemble de nobles principes pour cette transition doit être inscrit dans une constitution qui stipule le fédéralisme sur tous les niveaux fédéral, régional et local, avec la large participation qui doit avoir lieu, en commençant par l'élaboration de la constitution elle-même, en passant au partage équitable du pouvoir et des ressources, y compris l'allocation de pourcentages considérables de ressources pour les régions les moins développées vers un développement équilibré et compréhensif.

A La Une: Soudan

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.