Soudan: Hamdouk - L'accord de paix immunisera la période de transition

Khartoum — Le Premier Ministre, Dr Abdalla Hamdouk, a affirmé la disposition et l'engagement du gouvernement de transition avec ses deux conseils, le Conseil de souveraineté et le Conseil des Ministres, à mettre en œuvre l'accord de paix conclu entre le Gouvernement et le Front Révolutionnaire, soulignant que le plus grand défi est de réaliser la paix aux parties prenantes sur le terrain selon le calendrier convenu.

C'était déclaré lorsqu'il a reçu lundi dans son bureau la délégation d'avance du Front Révolutionnaire, dirigée par le leader adjoint du Mouvement populaire de libération- Nord, Yasser Arman.

Le Conseiller du Premier Ministre pour les Affaires de Paix, professeur Gumma Kinda, a dit que la réunion a été fructueuse et marquait le début des consultations et de progrès pour la mise en œuvre de l'accord sur le terrain.

Le Professeur Kinda a dit que la réunion portait sur la situation économique, en notant que la délégation a clairement indiqué qu'ils cherchent leur présence à faire partie de la solution à la crise économique.

Il a expliqué que la discussion portait sur le mécanisme de la participation du Front Révolutionnaire avec d'autres acteurs nationaux à la première Conférence Economique Nationale, attendue la fin du mois de Septembre courant, ajoutant que le Premier Ministre a exprimé la nécessité pour le Front Révolutionnaire de faire entendre sa voix dans la conférence et que la conférence est considérée comme pas important pour la mise en œuvre d'un projet de développement national qui adresse la question de la justice sociale

Kinda a déclaré que la réunion a souligné la nécessité du travail conjoint pour développer une politique de relations étrangères équilibrée et pour établir des mécanismes pour la mise en œuvre de l'accord de paix et pour promouvoir les relations avec l'État du Soudan du Sud, en particulier que l'atmosphère créée par le processus de paix au cours de l'année passée soulevé de nombreuses questions d'intérêt commun entre les deux pays.

Par ailleurs, le chef de la délégation d'avance du Front Révolutionnaire, Yasser Arman, a déclaré que l'objectif de la réunion est de parvenir à une vision commune sur les priorités pour l'implémentation de l'accord de paix de Juba, soulignant qu'ils partageaient des vues identiques avec le Premier Ministre à cet égard.

Il a dit qu'ils ont également délibéré sur les moyens de réaliser l'harmonie entre le document constitutionnel et l'accord de paix, expliquant que l'implémentation effective de l'accord de paix commence lorsque l'accord devient partie du document constitutionnel.

Selon Yasser Arman, la réunion a porté sur la manière de créer un partenariat efficace et un bloc social et politique soucieux du succès de la période de transition et la performance de ses tâches pour la réalisation du progrès qualitatif et pas seulement d'un changement de visages au Conseil de souveraineté, au Conseil des Ministres et aux États et autres mécanismes du gouvernement de transition pour créer une force sociale large et unie pendant la période de transition.

Arman a souligné que la période de transition verra, pour la première fois dans l'histoire du Soudan, l'indigénisation de l'ensemble de la démocratie et de la paix et à l'obtention de la citoyenneté sans discrimination, expliquant que le Soudan est un pays diversifié et que le droit des autres doit être respecté.

Il a affirmé leur soutien à la prochaine conférence économique, ajoutant que le Front Révolutionnaire a le désir d'exprimer ses visions dans la conférence économique.

Il a souligné la capacité du Front Révolutionnaire à contribuer à la formulation des politiques économiques et étrangères du pays, ajoutant qu'il soutiendrait l'ouverture du Soudan au monde et la levée du nom du Soudan de la liste des pays parrainant le terrorisme.

Arman a dit que la réunion a également abordé la relation entre le Soudan et le Soudan du Sud qui est plus que stratégique, faisant allusion à la nécessité de porter cette relation à un nouvel horizon, de renforcer le commerce inter-frontalier, d'ouvrir les points de passage et de développer le transport fluvial entre le deux pays.

Il a évoqué le rôle important des médias dans la relance du processus de paix et de la coexistence pacifique, ajoutant que la réunion entre le Premier Ministre et le Front Révolutionnaire a également abordé les questions des citoyens déplacés et des réfugiés et souligné l'importance de leur participation dans le processus de paix et la construction nationale.

Arman a déclaré que la réunion a également discuté les questions de l'Est Soudan, indiquant que le Premier Ministre a qualifié l'Est Soudan de l'une des zones les plus marginalisées du pays et que le gouvernement œuvre pour mettre en œuvre un programme de développement pour l'Est Soudan et à établir la Commission de Développement de l'Est Soudan.

A La Une: Soudan

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.