Ile Maurice: Sherrygate - L'avocat Ashley Hurhangee entendu

21 Septembre 2020

Début d'interrogatoire pour l'avocat Ashley Hurhangee. Il a été convoqué ce lundi 21 septembre par le Central Criminal Investigation Department (CCID) dans le cadre de l'enquête instituée sur l'affaire dite «Sherry Gate»

Avocat convoqué à la suite d'une déclaration faite par Shameem Korrimbocus plus connu comme Shameem one and only sur les réseaux sociaux pour breach of Information and Communication Technologies Act (ICTA).

Alors que l'enquête est à un stade préliminaire, l'avocat Ashley Hurhangee a été appelé, selon nos indications à expliquer les circonstances dans lesquelles il a fait la connaissance de cet homme qui s'est fait expulser de Dubaï. L'avocat Hurhangee est représenté par le Senior Counsel Yousuf Mohamed, et les hommes de loi, Joy Beeharry et Rouben Mooroongapillay.

Selon la plainte de Shameem One and Only, des avocats, des journalistes et des politiciens ont comploté afin de fabriquer un montage vidéo pour fragiliser le MSM à la veille du scrutin de 2019. La vidéo intitulée «Sherry Gate» diffusée par Top Fm évoque de graves allégations contre le CEO de Mauritius Télécom, Sherry Sing. Ce dernier aurait favorisé Deepak Persand, un entrepreneur, dans le cadre de l'installation de câbles en fibre optique.

Les enquêteurs se sont également intéressés sur des conversations entre l'avocat et Deepak Persand qui avait sollicité ses services. Deepak Persand avait évoqué un cas de corruption dans le cadre d'un contrat portant sur un projet de fibres optiques, alloué par le Mauritius Télécom.

Me Ashley Hurhangee a confié aux officiers que son client Deepak Persand lui aurait 'waved the privilege' entre client et avocat pour qu'il dénonce cette affaire de pot-de-vin où dit-il, Sherry Singh aurait touché une commission.

Sollicité, Me Yousuf Mohamed n'a pas mâche ses mots face à cette tournure des événements. «Il se peut que certains accusateurs deviennent des accusés à la fin de l'enquête,» dit Me Mohamed. Me Ashley Hurhangee devra retourner au Casernes Centrales ce mardi. A sa sortie des locaux du CCID Ashley Hurhangee de dire ceci «Viv lil Moris ! I love my country, I hate this government» face à la presse.

Dans le cadre de cette affaire, l'avocat Samad Golamaully a aussi été convoqué.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.