Ile Maurice: Recyclage - Virgin Oil récupère les hydrocarbures du Sir Gaëtan

21 Septembre 2020

85 000 litres. C'est le volume d'hydrocarbures que la raffinerie Virgin Oil (Mauritius) Ltd a obtenu du Posh Perseverance. C'est du moins ce qu'a affirmé le chairman, Jayesh Ajwani, à l'express, hier.

En effet, selon ce dernier, le diesel et le lubrifiant contaminés et mélangés à l'eau de mer seront traités à la raffinerie de Montagne-Blanche. Dans une correspondance adressée à la Mauritius Ports Authority (MPA) hier, il indique que la compagnie ne facturera pas un sou pour le raffinement des hydrocarbures provenant du remorqueur Sir Gaëtan, ni pour aucun autre frais. «Nous voulons aider la MPA et le gouvernement mauricien dans ces moments difficiles», a confié le chairman.

Ce n'est pas la première fois que cette raffinerie vient en aide au gouvernement mauricien. Lors de l'opération de pompage d'huile lourde des réservoirs du Mv Wakashio, des camions citernes ont pompé l'huile des cubitainers pour ensuite la transporter jusqu'à la raffinerie de Virgin Oil (Mauritius) Ltd à Montagne-Blanche. «Nous collectons du fioul contaminé que nous conservons à la raffinerie. Aussitôt que toute l'opération prend fin, nous allons commencer avec le raffinement», avait expliqué Jayesh Ajwani. Une fois que l'huile lourde est recyclée, elle sera revendue sur le marché local.

Raffinerie Dissimulée

C'est en 2016 que la raffinerie, dissimulée dans des champs de cannes, sort de l'ombre à la suite de l'échouement du MV Benita à Le-Bouchon. Le pétrolier libérien, drossé sur les récifs, transportait 145 tonnes d'huile lourde qu'il fallait transférer du navire jusqu'à la terre ferme. Les hélicoptères Dhruv et Chetak avaient mené les opérations d'hélitreuillage des cubitainers qu'ils soulevaient et déposaient sur le terrain de foot à quelques mètres de la plage publique. Ensuite, ces cubitainers étaient entreposés avec la plus grande précaution dans des camions. Cette raffinerie existe à Maurice depuis 2012 et traite de l'huile, des huiles usées et du cambouis sur l'ensemble du pays. «Nous collectons l'huile et la raffinons selon des normes internationales et les lignes directrices des raffineries. La technologie est mise en valeur par la Banque mondiale. C'est 100 % eco-friendly avec zéro déchet», avait-il confié lors d'un reportage en 2016.

Pompage du remorqueur: fin des opérations aujourd'hui

«Il reste un jour pour tout compléter.» C'est du moins ce qu'affirme une source proche du dossier. Depuis samedi, le pompage des hydrocarbures restants a été suspendu à cause des conditions défavorables de la mer. Hier, également aucun pompage n'a pu être effectué. Si les conditions le permettent, les opérations reprendront aujourd'hui. Le pompage a été suspendu depuis lundi pour reprendre jeudi et vendredi.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.