Togo: L'écoute pour éviter la l'extrémisme

21 Septembre 2020

La situation de stabilité dont jouit le Togo est bien plus enviable que dans plusieurs pays de la région, estime lundi le Centre de Documentation et de Formation sur les Droits de l'Homme (CDFDH).

Cette ONG togolaise a pour mission d'offrir aux personnes physiques et morales engagées dans la protection et la promotion des droits de l'homme, un appui technique pour la professionnalisation de leur travail de défenseurs.

'Beaucoup de choses sont faites par les autorités togolaises et nous devons rendre grâce à Dieu du fait que nous sommes dans une situation où on peut encore contrôler les choses', souligne Godwin Etsè, le directeur exécutif du CDFDH.

Il s'inquiète cependant de la montée des périls avec la menace terroriste.

'Aujourd'hui, c'est le terrorisme et l'extrémisme qui sont les principaux dangers. Il y a quelques années, ce n'était pas le cas. L'accumulation des frustrations et le manque de confiance entre les dirigeants et la population sont autant de facteurs ouvrant la voie à cette situation', explique le responsable de cette ONG.

Il reste donc à privilégier le dialogue et l'écoute pour étouffer toute velléité de radicalisation.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.