Cameroun: Yaoundé - Forte mobilisation des transporteurs pour dire non à Kamto

(archive) Les régions anglophones du Cameroun en proie aux conflits
22 Septembre 2020

Les professionnels du secteur des transports routiers ont tenu un grand rassemblement hier à Yaoundé ( capitale politique du Cameroun), pour dire toute leur désapprobation par rapport à la marche que veut tenir le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), ce mardi 22 septembre 2020, afin de protester contre le magistère de Paul Biya le chef de l'État camerounais. Des centaines de transporteurs confondus, fortement mobilisés hier à Yaoundé, contre la marche prévue par le Mrc ce jour.

Des centaines de professionnels du transport routier, mobilisés à Yaoundé, au quartier Messa, non loin du corps national des sapeurs pompiers au 2eme Arrondissement de la capitale, pour dire non au projet d'appel à la désobéissance civile pour certains, "insurrection" pour d'autres, de Maurice Kamto le président du Mrc.

" Nous professionnels du secteur des transports routiers qui vivons grâce à la paix, nous nous insurgeons systématiquement contre tous ces effets pervers du chaos. Il est clair que sans la paix, le transporteur n'a pas de vie. A cet effet, nous prenons fermement position aujourd'hui et disons à ces gangsters que trop c'est trop", a indiqué l'un des leaders syndicaux à la presse. Et de renchérir que " les transporteurs ne sont pas des escaliers pour accéder à la présidence de la République."

Pour ces transporteurs routiers, " le Cameroun ne saurait être la vache à lait au profit des officines mafieuses tapies dans l'ordre. Plusieurs de ces destabilisateurs veulent à tout prix arriver au sommet de l'État en marchant sur le sang d'autres Camerounais.

En revanche, nous les mettons officiellement en garde tout en leur rappelant que le Cameroun n'est ni la Lybie, ni le Mali encore moins le Soudan. Non, nous nous mettons résolument aux côtés des institutions de la République et celui qui les incarne démocratiquement dans la légalité", a lancé Tsaki Bertrand le président du Syntratacam aux centaines de transporteurs réunis, manifestant leur ferme soutien à la paix, et à Paul Biya le président de la République.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.