Sénégal: Covid-19 - La PECADOM, une alternative à la saturation des hôpitaux

Dakar — Les autorités sanitaires ont mis en place une stratégie appelée Prise en charge à domicile (PECADOM) dans la gestion globale de la Covid-19 en fonction du contexte et de l'évolution de la maladie, a souligné le Docteur Mamadou Mbaye, médecin chef du district sanitaire de Dakar/Centre.

Dans un entretien accordé à l'APS, il a rappelé qu'à un certain moment, le Sénégal était arrivé à un stade où les hôpitaux et les Centres de traitement des épidémies (CTE) étaient saturés.

"Il fallait avoir une alternative pour prendre en charge les patients qui n'ont pas de place dans les CTE", a t -il relevé.

Fort de ce constat, les autorités sanitaires ont mis en place cette stratégie qui, toutefois n'est pas, "éligible à tous les patients", a précisé le médecin-chef du district centre de Gaspard Kamara.

Selon lui, les personnes âgées ou celles qui présentent une co-morbitité ne peuvent pas être pris en charge à domicile.

Il en est de même pour celles qui ont un risque accru d'aller vers un cas grave et, celles-là sont référées dans les CTE.

Par contre, les sujets jeunes qui sont asymptomatiques, ou posi-symptomatiques, c'est-à-dire qui développent peu de signes, sont éligibles à la PECADOM, a expliqué le docteur Mbaye, qui précise que cette stratégie est mise en œuvre par le niveau opérationnel, c'est-à-dire les districts sanitaires.

"Dès qu'un cas est positif, à l'annonce des résultats, on appelle la personne concernée pour l'informer avant de procéder à son évaluation clinique au téléphone", a-t-il confié.

Cet échange avec le patient donne aini un aperçu sur son état et cela permet de savoir cliniquement s'il est symptomatique, posi-symptomatique ou très symptomatique.

"On s'attarde sur d'autres informations complémentaires tels que l'âge, les antécédents, avant de dire si ce patient est éligible ou pas", a encore dit docteur Mamadou Mbaye.

Si la personne est déclarée positive au virus, il lui est proposé une PECADOM ou alors une admission dans un site extra hospitalier comme le hangar des pèlerins Dakar Yoff, explique le mdecin.

Il arrive aussi qu'un patient soit éligible à la PECADOM mais l'environnement où il vit ne convient pas, dans la mesure où même si on le prend en charge, il faut gérer les autres membres de la famille afin qu'il n'y ait pas de contamination connexe.

"Parfois le cas est éligible, mais le patient vous dit qu'il n'a pas les possibilités de faire un auto isolement parce que dans la maison où il vit il y a une forte promiscuité", a relèvé le médecin-chef.

Dans ce cas de figure, les services sanitaires sont obligées de lui trouver un site extra hospitalier pour sa prise en charge.

A La Une: Coronavirus

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.