Madagascar: Opposition - Tirs croisés contre les sénatoriales

Le mandat de Thierry Raveloson, président du groupe parlementaire HVM au niveau du Sénat, expirera en janvier prochain.

L'opposition fonce contre la tenue des sénatoriales en décembre prochain. Hier, Thierry Raveloson, président du groupe parlementaire Hery Vaovao ho an'i Madagasikara, et 15 autres sénateurs ont déposé une requête auprès de la Haute cour constitutionnelle pour dénoncer l'inconstitutionnalité du décret n°2020-110 du 09 septembre 2020 portant convocation des grands électeurs pour le 11 décembre 2020. Une telle démarche a été déjà initiée, le 16 septembre dernier, par le président du Sénat, Rivo Rakotovao, et non moins coordonnateur national du même parti.

Ces derniers s'en prennent ainsi contre le décret portant convocation du collège électoral pour espérer gagner la partie et faire annuler le scrutin du 11 décembre prochain. Un décret qui, pour eux, a violé non seulement les textes en vigueur en matière électorale mais également la loi fondamentale. Dans la partie, les sénateurs de l'opposition ont été joints par les partis d'opposition et les députés du parti Tiako i Madagasikara.

Lors du conclave qu'ils ont tenu tout récemment à l'hôtel Panorama, ils ont critiqué avec virulence la commission électorale et la Haute cour constitutionnelle, à propos des élections sénatoriales. Face à eux, le régime affiche une grande sérénité. Et la démarche de l'opposition est vue par les partisans du régime comme une manœuvre dilatoire de la part des sénateurs pour s'accrocher à leurs sièges actuels. Une chose est sûre, c'est que la mouture actuelle du Sénat, contrôlée par l'opposition, gêne au plus haut point le régime.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.