Sénégal: Arrêt momentané d'activité pour cause de coronavirus - 27,4% des entreprises formelles touchées au Sénégal

L'Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) confie que 27,4% des entreprises formelles touchées sont touchées par l'arrêt momentané des activités à cause de la pandémie liée au coronavirus.

Selon l'enquête qu'elle a menée sur les intentions d'investissement post-Covid-19 des entreprises formelles, les petites unités sont frappées par l'arrêt d'activé à hauteur de 30,9%.

27,4%. C'est la part des entreprises formelles, sur un échantillon de 792, auprès desquelles l'arrêt momentané d'activité a été constaté et touche notamment les petites unités à hauteur de 30,9%.

Selon le document, le phénomène est plus ressenti dans les secteurs des hôtels, bars et restaurants (50,2%), des services fournis aux entreprises (31,7%), des services personnels et divers (29,7%), du commerce (27,2%), des autres industries (25,5%) et des transports (24,3%).

Cet arrêt d'activité, d'après le texte, est motivé par la fermeture des frontières (36,6%), la fermeture des marchés, des écoles et des universités (33,0%), le problème de financement (32,0%), le problème d'approvisionnement en matières premières (28,0%) et les difficultés d'écoulement de la production (21,7%).

« A défaut de fermer momentanément, 5,4% des entreprises ont changé d'activité depuis mars 2020 pour s'adapter à la crise », note l'Ansd. Qui relève dans la foulée que ce sont essentiellement les petites et les moyennes entreprises qui sont concernées par ce changement de branche d'activité.

Elle ce sens, elle indique que près de la moitié (49,6%) des entreprises qui ont changé d'activité se sont orientées vers le commerce contre 42,7% vers les activités de services de soutien et de bureau.

A en croire l'agence, les petites entreprises sont les plus nombreuses à s'orienter vers le commerce avec une part de 51,4% et les activités de services de soutien et de bureau (44,7%).

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.