Maroc: Jorf El Malha - Un policier contraint d'utiliser son arme pour interpeller quatre individus ayant mis en danger la sécurité de citoyens (DGSN)

Rabat — Un fonctionnaire de la brigade locale de la police judiciaire relevant du commissariat régional de sûreté de Jorf El Melha a été contraint, lundi soir, d'utiliser son arme de service lors d'une intervention sécuritaire pour interpeller quatre individus ayant exposé la vie de citoyens et d'éléments de la police à une agression sérieuse et dangereuse au moyen d'un chien féroce.

Les éléments de la police étaient intervenus pour appréhender les mis en cause, dont une femme et trois individus recherchés pour coups et blessures et trafic illégal de boissons alcoolisées, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, précisant que ces individus échangeaient des violences puisqu'ils étaient dans un état d'ébriété.

Au moment de leur interpellation, relève la même source, ils ont opposé une résistance farouche car l'un d'entre eux a incité un chien face aux éléments de la police, ce qui a contraint un inspecteur d'user de son arme en tirant trois balles, deux de sommation et une troisième qui a atteint le chien au niveau de ses membres.

Ce recours contraint à l'arme de service a permis de neutraliser ce danger et d'appréhender l'un des mis en cause (une femme) en plus de saisir huit litres des boissons alcoolisées mises en vente sans autorisation, outre une motocyclette, ajoute le communiqué.

La prévenue a été soumise à l'enquête préliminaire menée sous la supervision du parquet compétent pour élucider les tenants et aboutissants de cette affaire, alors que les recherches et investigations se poursuivent pour interpeller les autres suspects impliqués dans ces actes criminels, conclut la DGSN.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.