Madagascar: Bekopaka et Isalo - Ouverture prochaine au public des aérodromes privés

L'Isalo demeure un site touristique très prisé.

Des travaux y seront encore menés avant la publication officielle d'un Notam d'ouverture par les autorités compétentes.

Le ministère du Tourisme, des transports et de la météorologie prévoit de construire de nouveaux aérodromes. Mais en attendant la réalisation de ce grand projet, il a été décidé que les aérodromes qui existent déjà à Bekopaka et à Isalo et qui sont gérés par des opérateurs privés seront prochainement ouverts à la circulation aérienne publique afin que toutes les compagnies aériennes puissent les desservir. Il est à noter qu'une mission conduite par la délégation du ministère de tutelle accompagnée des responsables de l'Adema, de l'Aviation civile de Madagascar, du LNTPB et de la compagnie MTA, a eu lieu dernièrement pour étudier la faisabilité technique et administrative de ce projet.

Produit phare. Ainsi, il y aura des vols domestiques réguliers sur les aérodromes d'Amborodia Bekopaka et du Relais de la Reine à Ranohira. Ce qui permettra à ces régions ayant une vocation touristique d'accueillir des visiteurs tout au long de l'année. Le parc national de l'Isalo constitue d'ailleurs un produit phare servant à promouvoir cette destination régionale. Il faut noter également que le ministère de tutelle a comme stratégie de développer le tourisme national pour relancer ce secteur en attendant l'ouverture totale de nos frontières. Cela commence progressivement par la reprise des vols régionaux au niveau de l'Océan Indien avec l'ouverture des quatre aéroports de Madagascar, dont celui de Taolagnaro. Dans la même foulée, les transports terrestres, pour ne citer que ceux qui desservent la route nationale No 7 reliant la capitale et la partie Sud de la Grande île, reprennent.

Protocoles sanitaires. Pour en revenir à ces aérodromes privés qui seront bientôt ouverts à la circulation aérienne publique, le ministère de tutelle prévoit de réaliser des travaux d'aménagement des sites. Il s'agit, entre autres, du dégagement de la bande de piste et de la réhabilitation des clôtures de sécurité ainsi que du déplacement du tarmac et des abris-passagers. La création des infrastructures sanitaires pour les passagers avec aménagement de puits et la mise en place de véhicules de piste s'imposent également avant la publication d'un Notam d'ouverture par les autorités compétentes, a-t-on évoqué. Par ailleurs, il faut rappeler que les différents sites touristiques éparpillés dans toute l'île sont désormais ouverts au grand public. Tous les acteurs œuvrant dans les chaînes de valeur de ce secteur qui a été frappé de plein fouet par la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 se mobilisent pour accueillir les visiteurs, et ce, en commençant par les touristes nationaux.

En revanche, le ministère du Tourisme, des transports et de la météorologie tient à préciser que toutes les parties prenantes doivent respecter obligatoirement les protocoles sanitaires pour permettre de lutter contre le Coronavirus.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.