Egypte: Le ministre de l'électricité examine avec l'ambassadeur du Japon en Egypte le renforcement de la coopération dans le domaine de l'énergie

Le ministre de l'Electricité et des Energies renouvelables Mohamed Chaker a examiné, lundi 21 sept, avec l'ambassadeur du Japon en Egypte, Masaki Noke les moyens de soutenir et de renforcer la coopération dans le secteur de l'électricité et de l'énergie.

Cet entretien reflète l'ampleur des relations distinguées entre l'Egypte et le Japon et la participation efficace de la partie japonaise aux projets du secteur électrique égyptien qui se sont manifestés au cours des dernières décennies, a dit M. Chaker, soulignant que les entreprises japonaises sont des partenaires fiables pour soutenir le peuple égyptien et jouent un grand rôle dans la contribution aux projet du secteur de l'électricité, dont les stations de production, les réseaux du transport et de distribution et les projets des énergies renouvelables et de l'efficacité de l'énergie.

M. Chaker a fait état de grands défis que relève l'Egypte en matières de fourniture d'énergies sur le marché local au cours de la dernière période et les efforts que déploie le secteur de l'électricité égyptien pour répondre aux exigences de développement et à la demande croissante d'énergie électrique, affirmant l'intérêt qu'accorde le secteur aux énergies renouvelables en adoptant un plan ambitieux, dont l'objectif d'atteindre une participation des énergies renouvelables dans la production d'électricité à hauteur de 20% d'ici l'an prochain et de 42% d'ici 2035.

Plus de: Egypt Online

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.