Egypte: Protocole de coopération avec "Emaar Misr" pour développer le village de Sidi Abdel Rahman

Le Fonds "Vive l'Egypte" (Tahiya Masr) et la société Emaar Misr ont signé un protocole de coopération pour mettre en œuvre le plan de développement durable du village de Sidi Abdel Rahman dans le gouvernorat de Matrouh, et pour améliorer la qualité de l'indice de vie urbaine, sociale, économique et de vie des habitants du village.

Ont participé à la signature le conseiller du président de la République et trésorier du Fonds "Vive l'Egypte", Mohamed Amin Nasr et du représentant d'Emaar Misr, M. Mohamed Al-Abbar, et en présence de la ministre de la Solidarité sociale Névine El-Kabbaj et du ministre de l'Education et de l'enseignement technique, Tarek Chawki.

Le protocole de coopération s'inscrit dans le cadre de l'activation du rôle de responsabilité sociale de la société Emaar Egypt, et de son intérêt à améliorer les conditions des communautés dans lesquelles il opère, et à assurer des services garantissant une vie décente aux habitants de la région.

Lors de la signature du protocole, le directeur exécutif du fonds, Tamer Abdel Fattah, a déclaré que le fonds avait joué un rôle important pour aider l'État à garantir une vie décente aux familles les plus vulnérables au niveau de la république, dans le cadre de l'initiative présidentielle pour développer et améliorer les villages les plus nécessiteux, indiquant que le renforcement du partenariat avec la société civile et le secteur privé avait été un moyen de réaliser un progrès considérable en matière de mise en œuvre des projets dans divers domaines.

"Le protocole de coopération avec Emaar Misr est un modèle pour ce partenariat, d'autant plus qu'il ouvre la voie à l'élargissement de la base de bénéficiaires des capacités dont disposent le Fonds et "Emaar Misr", que ce soit dans le domaine du développement urbain, des soins de santé, du soutien social, de l'autonomisation économique ou du soutien à l'éducation et la formation", a souligné M. Abdel Fattah.

Selon le protocole, "l'efficacité du service de santé fourni aux habitants du village de Sidi Abdel Rahman sera améliorée grâce au développement structurel de l'unité de santé dans le village, et la fourniture de médicaments et de matériel médical nécessaires pour fournir un service de santé distinct aux habitants du village et des villages voisins", a-t-il ajouté.

Pour sa part, le représentant d'Emaar Misr, Mohamed Al-Abbar, a déclaré que les projets immobiliers n'avaient aucune valeur sans prendre en compte la vie humaine, les exigences et les aspirations à une vie meilleure.

Il est à noter qu'Emaar Misr avait contribué par 878 millions de livres en faveur des projets nationaux que le gouvernement égyptien entreprend, et avait également contribué par 10 millions de livres en avril dernier en faveur du fonds, et du secteur médical pour soutenir les efforts déployés par l'État égyptien face aux répercussions de la Covid-19.

Plus de: Egypt Online

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.