Algérie: Une feuille de route pour lancer la transplantation hépatique chez l'enfant

Alger — Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a annoncé lundi à Alger l'élaboration d'une feuille de route pour le lancement de la transplantation hépatique chez l'enfant dans le pays afin d'éviter les transferts de malades à l'étranger.

Lors d'une rencontre avec les experts qui seront investis de cette mission, le ministre a précisé que "le ministère est disposé à apporter le soutien nécessaire aux équipes spécialisées, que ce soit en termes d'équipements médicaux ou de recours à l'expertise étrangères, afin de développer cette activité et assurer le transfert de connaissances et de technologie et la formation, en vue de réduire les transferts de malades à l'étranger".

Concernant les autres maladies prises en charge par des hôpitaux européens à travers le conventionnement avec la CNAS, le premier responsable du secteur a cité les malformations cardiaques congénitales chez l'enfant.

Pour sa part, Pr. Graba Abdelaziz a estimé que l'Algérie "n'a pas suffisamment d'expertise en matière de transplantation hépatique chez l'enfant", même si, a-t-il dit, les spécialistes identifient les facteurs à l'origine de ces maladies.

Le chef de service Oncologie, Pr Kamel Bentebag, a, quant à lui, indiqué que plus de 40 malades avaient bénéficié au cours des dernières années d'une transplantation hépatique, notamment au Centre Pierre-et-Marie-Curie (CPMC).

Selon les estimations des experts, le coût d'une transplantation hépatique chez l'enfant à l'étranger s'élève à 140.000 euros.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.