Congo-Brazzaville: Médias - Menaces d'embargo pour toute personne qui véhicule le discours de haine tribale

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel et de la communication (Csac) prévient sur des mesures conservatoires qui seront d'application en cas de récidive.

Dans un communiqué officiel publié le 21 septembre 2020, le Conseil supérieur de l'audiovisuel et de la communication a dénoncé des messages de haine tribale véhiculés dans les médias depuis un certain temps. L'autorité de régulation des médias en République démocratique du Congo (RDC) a dit « constater depuis quelques jours les acteurs politiques se servir des radios et télévisions pour distiller dans l'opinion des messages de haine tribale ».

Sans aller par le dos de la cuillère, cette institution qui soutient la démocratie, qui s'appuie sur les prescrits de la loi qui lui donnent le pouvoir de veiller à la diffusion des messages de paix, de culture et de démocratie, rappelle que la radio et la télévision doivent être des outils véhiculant des valeurs et non le contraire.

Le Csac prévient sur des mesures conservatoires qui seront d'application en cas de récidive, à l'encontre de toute personne qui tombera sous le coup de la loi, en véhiculant, dans les médias, les messages de haine tribale. « Toute personne qui tiendrait des discours de haine tribale ou autres se verrait interdit le passage dans les médias opérant en RDC, par une décision d'embargo du conseil », a précisé ce communiqué.

Il est, en effet, rappelé que cette prévention du Csac rencontre les inquiétudes du gouvernement de la République qui, lors d'une de ses dernières réunions du Conseil des ministres, a relevé le risque d'escalade des élans tribaux soutenus par des messages dans les médias et les réseaux sociaux. Le gouvernement de la République avait, dans ce sens, instruit ses membres qui gèrent les secteurs de la justice, de la sécurité et des droits humains, à travailler en vue de décourager ces élans et de mettre hors d'état de nuire tous les auteurs de tels discours.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.