Cameroun: Bafoussam - Les motos-taxis contre le désordre

Ils ont remis hier au gouverneur Awa Fonka une motion de soutien adressée au chef de l'Etat.

L'Association des transporteurs urbains par moto (ATUM) et les commerçants du département de la Mifi ont parcouru les artères de la ville hier pour exprimer leur opposition aux manifestations annoncées par un parti politique de l'opposition. Arborant l'arbre de paix, et scandant des messages tels : « Non à l'insurrection ! » ; « Le désordre ne passera pas par nous » ; « Oui à la paix » ; ces chefs de famille pour la plupart ont exprimé leur attachement à la paix et leur détermination à barrer la voie au désordre. Ferdinand Talla, président des transporteurs urbains par moto de Bafoussam, appelle ses camarades à relayer l'information en temps réel aux autorités administratives sur leur désir de paix au Cameroun.

Ces conducteurs de moto-taxi se sont ensuite dirigés vers les services du gouverneur de la région de l'Ouest à qui ils ont remis une motion de soutien adressée au président de la République. Ils y ont été rejoints par le club d'élite du Syndicat des transporteurs routiers du Cameroun. Apollinaire Simo, le secrétaire général de cette association, pense que le Cameroun souffre déjà. Et par conséquent, ils n'ont pas besoin du désordre. Au contraire, argue-t-il : « Nous les transporteurs par car, taxi, motos et camions avons besoin de la paix pour évoluer. » En recevant leur motion de soutien, le gouverneur Augustine Awa Fonka, a relevé que la région de l'Ouest bénéficie depuis quatre ans de projets d'investissement que ce soit en hôpitaux, salles de classe, routes, hôtels, etc., qui vont changer complètement son visage et singulièrement la ville de Bafoussam, la capitale régionale. Aussi, il n'est pas question de détruire ces nombreux acquis.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.