Cameroun: Aéroport international de Garoua - L'heure des finitions

Les derniers travaux d'étanchéité rassurent les autorités qui ont visité le chantier vendredi dernier.

Garoua est l'une des trois villes du pays à abriter un aéroport international. Le chef-lieu de la région du Nord partage ce prestigieux statut avec Yaoundé et Douala. Dans quelques mois, l'infrastructure va accueillir des hôtes pour la Coupe d'Afrique des nations (CAN). Garoua est en effet pressentie pour abriter une poule de la CAN 2022. Depuis quelque temps, l'une de ses vitrines, l'aéroport international, sa porte d'entrée par voie aérienne, connaît un lifting. De l'installation des comptoirs d'enregistrement à la pose d'une nouvelle toiture, en passant par le changement des tapis, l'aménagement des espaces VIP, les toilettes, la reconfiguration du restaurant, entre autres, c'est une cure de jouvence générale. Aucun détail n'a été oublié. Le gouverneur de la région du Nord, Jean Abate Edi'i est allé vendredi dernier apprécier la bonne exécution des travaux. Il était accompagné des responsables des Aéroports du Cameroun (ADC). Le DG était représenté à cette visite par François Mboulana Bassega, directeur des études et projets aux ADC.

Quelques soucis liés à l'étanchéité avaient été décelés. Techniciens et ingénieurs s'attèlent donc à recouvrir la toiture pour qu'il n'y ait plus d'infiltration d'eau. Le gouverneur et sa délégation sont montés jusque sur la toiture pour s'assurer que les travaux sont réalisés dans les règles de l'art et qu'ils respectent les normes régissant l'aviation civile. La délégation a reçu les assurances que le chantier sera définitivement livré dans quelques semaines. La structure présente ainsi un visage plus avenant.

Mais, les travaux actuels n'affectent pas le fonctionnement de la plateforme. L'aéroport est pleinement opérationnel, a-t-on appris. Il est en mesure de traiter tous les vols. D'ailleurs tous les services, de la sécurité à la technique en passant par la logistique, l'administration, la sécurité-incendie, la soute de carburant, fonctionnent normalement. Les nouveaux équipements acquis sont en train d'être rodés. Seul bémol, et qui ne dépend pas de l'exploitant de l'ouvrage, les vols ne sont plus fréquents depuis un moment à Garoua. Camair-Co, la principale compagnie utilisatrice de l'aéroport étant en restructuration.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.