Angola: Le CFB récupère la voie ferrée Cuito-Cuemba

Cuito (Angola) — Un des tronçons de la voie ferrée Cuito-Cuemba (Bié), qui a été obstrué suite à la collision de deux locomotives à Camacupa, est entièrement récupéré et le redémarrage de la circulation du train pourrait avoir lieu ce mardi.

Les travaux de restauration de ladite extension ont duré environ six jours et six techniciens du CFB ont été impliqués. La ligne est bloquée depuis mercredi dernier (16 septembre) suite à une collision entre un train de marchandises et un train de maintenance, dans la commune de Cuanza, commune de Camacupa (Bié), mais déjà retirée du site.

L'administrateur adjoint du secteur technique de Camacupa, Albino Mulanda, a informé lundi à l'ANGOP que l'administration a suivi les travaux de réhabilitation de la voie, consistant à remplacer plus de 200 traverses endommagées dans l'accident. Le montant dépensé et les dommages matériels causés n'ont pas été divulgués.

Pour le moment, a-t-il indiqué, on attend à peine un communiqué officiel de la réouverture de la route, par le conseil d'administration du CFB, pour faciliter la libre circulation des personnes et des marchandises.

D'autre part, le responsable a informé que les trois blessés, impliqués dans l'accident, sont hors de danger et ont déjà été libérés de l'hôpital provincial de Bié, où ils avaient été transférés quelques heures plus tard.

Il s'agit du deuxième accident du genre dans cette branche, au cours des sept dernières années. Le premier est survenu le 17 février 2013 et a causé 20 blessés, qui étaient sur les locomotives.

L'accident de 2013, survenu à la station de Cuemba (Bié), avait été causé par une panne technique du signaleur. Il aurait commis une erreur en changeant la ligne du train de marchandises qui effectuait la liaison Cuito-Luena.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.