Angola: Bié parie sur le sport à la recherche de talents

Cuito (Angola) — Le Gouvernorat de Bié réitère son soutien aux associations sportives, en vue de permettre la massification du sport dans la région, en tenant compte de la découverte de nouveaux talents.

A cet effet, les autorités construisent cinq terrains omnisports dans quatre municipalités, dans le cadre de 155 projets socio-économiques sous tutelle à Bié, du Programme intégré d'Intervention dans les Municipalités (PIIM).

Parmi les espaces, deux sont construits à Cuito, tandis que le reste à Chitembo (1), Andulo (1) et Nharea (1), visant à renforcer les disciplines de basket-ball, de handball, de hockey sur patins et de futsal.

Selon la directrice de l'Action sociale, de la famille et de l'égalité des genres de Bié, Deolinda Gonçalves, qui s'exprimait lors de l'investiture des instances dirigeantes des associations d'athlétisme et de handball, le Gouvernorat apportera également un soutien institutionnel et matériel aux associations, pour revitaliser sport.

À son tour, le président élu de l'athlétisme, José Kulingarna, a déclaré que pendant les quatre années de son mandat, il excellerait dans la promotion des championnats provinciaux et municipaux, la formation des athlètes, la massification, ainsi que dans les négociations avec le gouvernorat pour financer l'association.

A son tour, le responsable du handball de cette région, Domingos da Cruz Ngueve, a dit qu'en plus de la massification du sport, il entend également, d'ici quatre ans, étendre cette pratique à plus d'un millier d'écoles de l'intérieur de la province, mettant l'accent sur les municipalités de Cuemba, Chitembo, Nhârea, Cunhinga, où il y a encore peu de pratiquants.

La province de Bié participe régulièrement à des championnats nationaux d'athlétisme, où elle a remporté plusieurs prix au cours des 18 dernières années, tandis que le volleyball reste une discipline «sans grands résultats», bien que plus confinée à Cuito.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.