Maroc: Kénitra - Interpellation d'un repris de justice ayant exposé des policiers à une menace sérieuse (DGSN)

Rabat — Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Kénitra ont interpellé, tôt mardi, à un repris de justice âgé de 34 ans, qui était sous une forte emprise de la drogue et qui a exposé des éléments de la police à une menace sérieuse et dangereuse à l'aide d'une arme à blanche.

L'intervention sur le terrain a permis d'interpeller le suspect qui était dans un état de forte impulsivité et qui a provoqué le chaos sur la voie publique et opposé une résistance violente aux éléments de la police à l'aide de l'arme blanche, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, ajoutant que l'un des éléments de la patrouille de police a ainsi été contraint d'user de son armer de service en tirant une balle de sommation, avant d'atteindre le mis en cause avec une autre balle au niveau de ses membres inférieurs.

Cet usage forcé de l'arme de service a permis d'appréhender le suspect et de neutraliser le danger, selon la même source, faisant savoir que le prévenu a été placé sous surveillance médicale à l'hôpital où il a été transféré pour recevoir les soins nécessaires, dans l'attente de le soumettre à une enquête préliminaire par la police judiciaire sous la supervision du parquet compétent.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.