Seychelles: 24 hôtels identifiés comme des installations de transit pour accueillir les visiteurs aux Seychelles en toute sécurité

Le ministère du Tourisme a identifié 24 hôtels à utiliser comme installations de transit qui accueilleront les visiteurs des principaux marchés touristiques même si leur taux d'infection au COVID-19 change, a déclaré mardi un haut responsable.

Le ministre du Tourisme, Didier Dogley, qui préside un groupe de travail mis en place pour faire face à la pandémie de COVID-19, a déclaré aux journalistes que les hôtels de transit faisaient partie de deux conditions spéciales mises en place le 1er octobre.

M. Dogley fait partie d'un forum de haut niveau chargé de la mise en œuvre du Cadre national intégré pour l'ouverture des Seychelles aux vols commerciaux.

Les hôtels de transit sont mis en place en réponse aux répercussions négatives auxquelles les Seychelles ont été confrontées lorsque la situation du COVID-19 a changé en France et au Royaume-Uni.

Il a déclaré qu '"il y a eu beaucoup d'annulations de réservations non seulement pour septembre mais aussi pour octobre et novembre. Nous avons compris que nous devions envisager un autre système".

Pour être agréé en tant qu'hôtel de transit, un établissement ne peut pas être situé dans une zone densément peuplée ou dans un endroit où le visiteur peut quitter les lieux quand il le souhaite. Le visiteur sera autorisé à utiliser toutes les installations situées dans les limites de l'établissement.

«Les visiteurs de ces hôtels ne seront pas autorisés à sortir de leurs établissements pendant les quatre premiers jours de leur séjour. Le cinquième jour, l'autorité de santé publique effectuera un test PCR et si leurs tests sont négatifs, les personnes seront autorisées à passer leur séjour dans un autre établissement aux Seychelles », a déclaré M. Dogley.

Le forum de haut niveau présidé par le président Danny Faure est chargé de la mise en œuvre du Cadre national intégré pour l'ouverture des Seychelles aux vols commerciaux. (Seychelles Nation) Photo License: CC-BY

Il a également été question d'une nouvelle catégorie de statut spécial dans laquelle les marchés clés de l'industrie du tourisme des Seychelles relèveront, à savoir l'Italie, la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni, la Suisse, l'Autriche et les Émirats arabes unis.

Les visiteurs pourront toujours venir aux Seychelles depuis ces pays même si leur situation COVID-19 change, mais devront répondre à des critères stricts avant et après l'entrée dans le pays pour assurer une plus grande sécurité des citoyens.

L'équipe du groupe de travail a également discuté d'une nouvelle plate-forme de gestion des visiteurs qui permettra aux autorités d'exécuter des procédures de contrôle rapides et efficaces sur les informations fournies par les voyageurs entrants dans le but de minimiser le risque de transmission du COVID-19.

"Le nouveau système est favorable. Le seul problème qui a été exprimé avec le nouveau système est ce que le technicien a appelé des frais d'expression. Il y avait un supplément qui était appliqué pour une soumission tardive. Et cela a été mis en place pour empêcher les gens de créer pression sur le système car il faut du temps aux médecins pour examiner les documents », a-t-il ajouté.

M. Dolgey a déclaré que le ministère avait décidé de revoir ces frais - 50 $ dans la plupart des cas - qui étaient considérés par les entreprises en général comme un élément dissuasif pour l'industrie du tourisme.

Un autre point qui a été discuté par l'équipe spéciale a été la possibilité d'ouvrir des vols entre Israël et les Seychelles, un groupe de 115 îles dans l'océan Indien occidental.

"Nous nous attendions à avoir des vols en octobre qui coïncident avec la fête juive de Souccot célébrée en Israël. A cette période de l'année, les Israéliens adorent voyager. Mais maintenant, ils connaissent un pic de cas de COVID-19", a déclaré M. Dogley.

Le tourisme est le principal contributeur à l'économie des Seychelles et depuis la fermeture de ses frontières en raison de la pandémie COVID-19, le secteur a été gravement touché.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.