Congo-Brazzaville: Présidentielle 2021 - Le régulateur des médias rappelle les missions des journalistes

Face aux médias et leurs responsables le 22 septembre à Brazzaville, le président du Conseil supérieur de la liberté de communication (CSLC), Philippe Mvouo, a rappelé le rôle des organes de presse en cette période précédant l'élection présidentielle de 2021.

Il a énuméré les fondamentaux du métier de la presse qui, selon lui, sont basés sur le triptyque, informer, éduquer et divertir. Et en cette période sensible, a-t-il dit, le rôle des médias est plus que capital dans l'harmonisation de la vie sociale.

La médiatisation ne signifie pas la diffusion de toutes les informations, les médias sont les chiens de garde, garder la paix, la tranquillité, a lancé Philippe Mvouo. « Les médias doivent éviter la nocivité », a-t-il dit.

Au moment où la nation s'achemine vers l'élection présidentielle les médias doivent impérativement garder leur neutralité, ne pas prendre position pour tel ou tel parti, se garder de diffuser des informations nocives tendant à nuire à la paix et à l'unité nationale, a insisté Philippe Mvouo.

« Les médias doivent faire attention. Retenez que dans vos rapports avec l'Etat vous devez l'aider afin que la vie des citoyens soit vivable. Connaître surtout les institutions dans leur fonctionnement. Ne pas tomber dans des critiques partisanes », a-t-il martelé.

Pour lui, les médias ne doivent pas amplifier les crises sociales, les antagonismes politiques et ethniques. « Les élections arrivent, il faut que les professionnels que vous êtes vous sachiez quel type d'informations servir. Vous n'êtes pas des acteurs politiques, vous êtes au service du peuple », a fait observer le président du CSLC.

L'application du code d'éthique et de déontologie a été rappelée aux professionnels des médias.

Parlant des journaux, Philippe Mvouo a fait savoir que certains s'alimentent des réseaux sociaux ce qui est extrêmement dangereux.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.