Togo: Après avoir dépossédé les Togolais de plus de 142 millions de F CFA, ils sont appréhendés par la Police

22 Septembre 2020

C'est l'une des principales informations de la journée. Selon une information, des braqueurs ayant opéré le 13 Septembre dernier au Grand marché de Lomé, sont arrêtés par la Police nationale.

« Le dimanche 13 septembre 2020, aux environs de 18h30, quatre (04) individus armés de deux (02) fusils AK47, d'un marteau et d'un pied de biche, se sont introduits dans les locaux de la société de transport et de transfert d'argent NITA, qui se trouve au grand marché d'Adawlato (Lomé). Ces individus ont assommé le gérant, neutralisé les caissiers et réussi à emporter la bagatelle de 27.000.000 FCFA », sait-on.

Aussi, indiquait-on que sur place, après cette énième opération, la Police dans sa descente, aidée par la population, était parvenue à mettre la main sur l'un des malfrats qui par des tirs en l'air tentait de s'échapper. Du nom de Kwogo John Jerry alias "chairman", âgé de 50 ans demeurant à Lomé, ce repris de justice, sorti de la prison civile de Lomé en Juin 2019 après avoir purgé 20 ans de prison ferme pour homicide volontaire, était armé au moment de son arrestation d'un fusil kalachnikov AK 47 avec 03 chargeurs garnis de 88 munitions de calibre 7,62 mm.

Trois autres membres du groupe sont parvenus à franchir les frontières togolaises à l'Ouest pour rentrer dans le Ghana, indiquait le Directeur général de la Police, Yaovi Okpaoul.

Toutefois, les enquêtes qui ont été ouvertes ont aidées à arrêter deux autres membres du gang, le Mardi 15 Septembre 2020, en la personne de Younoussa Kiyou Oubeidoulahi, 35 ans, de nationalité nigérienne, revendeur demeurant à Agoè-Nyivé, et aussi, Tossavi Kokou, 44 ans, de nationalité togolaise, conducteur de taxi moto demeurant à Agbata.

il en ressort dès lors, au vu des armes dont dispose ce gang qu'il s'agit bien d'une société mieux d'une multinationale de crime organisé, dans laquelle opéraient à Lomé depuis plusieurs années des Nigérians, Nigériens, de Burkinabé et de Togolais.

Ainsi, ils sont parvenus à déposséder les Togolais de 122.868.175 F cfa dans un braquage aux feux tricolores du marché d'Amoutivé le 06 mars 2019, puis de 5.000.000 F cfa à l'Université de Lomé le 02 juillet 2019 et enfin, à 15.000.000 F cfa à Tokoin SOTED le 10 mai 2020.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.