Sénégal: Charlatanisme et escroquerie - Un mécanicien condamné à 6 mois ferme

22 Septembre 2020

Le mécanicien qui comparaissait, hier, à la barre des flagrants délits du Tribunal de grande instance de Dakar manque de chance. Alors que son complice a réussi à se fondre dans la nature avec l'argent qu'ils ont escroqué à un individu, M. Diop se retrouve en prison pour six mois.

Il a été appréhendé 30 minutes après le forfait. Marchant dans les rues de Rebeuss, K. Coulibaly a été intercepté par un individu qui lui a demandé le domicile d'un marabout. Alors qu'il répondait à son vis-à-vis, M. Diop, dit-il, a surgi en feignant de lui offrir ses services.

Il leur a fait croire qu'il connaissait bien le supposé marabout et que celui-ci avait quitté Rebeuss pour s'installer à la Place de l'indépendance. Il s'est proposé de le gratifier pour sa disponibilité. Faisant état de ses dons mystiques, il lui a fait croire qu'il avait détecté en lui un mal qu'il pouvait soigner.

En suivant les incantations prodiguées, K. Coulibaly a fini par être dépouillé de sa sacoche qui contenait 175.000 FCfa. Alors que ses bourreaux avaient disparu, 30 minutes plus tard, il est tombé sur M. Diop en train d'errer dans les rues de Rebeuss. Face aux juges, celui-ci a contesté les faits alléguant qu'il y a une confusion sur sa personne.

«Je revenais d'un bar après une journée de labeur. Nous nous sommes croisés et il a ramassé le sac à mes pieds. Des personnes qui couraient l'avaient jeté et il m'a confondu avec l'une d'elles », s'est défendu le prévenu. Le plaignant a persisté dans ses accusations en soutenant avoir bien identifié le prévenu car celui-ci parle bambara comme lui. Ce que M. Diop n'a pas réfuté.

Pour autant, cela ne constitue pas une preuve pour son avocat, Me Abdoulaye Tall qui a plaidé la relaxe au bénéfice du doute pour éviter « l'erreur judiciaire ». Le tribunal est convaincu qu'il n'y a aucun doute quant à la culpabilité du prévenu pour les faits de charlatanisme et d'escroquerie. Les juges ont condamné le prévenu à 6 mois ferme.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.