Sénégal: Impact du Covid-19 au pays - 36% des chefs de ménage ont arrêté de travailler

Selon le premier rapport de suivi de l'impact de la Covid-19 sur les ménages au Sénégal réalisé par l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd), 36% des chefs de ménage ont arrêté de travailler. L'enquête a été réalisée entre le 3 juin et 19 juillet 2020.

Selon la même source, parmi les chefs de ménages qui avaient un emploi avant la crise, 60% ont conservé le même emploi, 4 % ont changé d'emploi et 36% ont arrêté de travailler dont 30% pour des motifs liés à la Covid-19.

Les chefs de ménage travaillant dans les services, dans le commerce, dans l'administration publique, dans les transports et les communications, dans les mines et carrières sont particulièrement touchés par la crise de la covid-19. Les travailleurs de l'agriculture semblent beaucoup plus épargnés que leurs pairs.

L'enquête révèle que 85% des ménages affirment subir une baisse de leurs revenus, les revenus qui se contractent le plus étant le revenu des entreprises familiales non agricoles et les transferts privés à l'endroit des ménages.

Une large majorité des ménages apprécient les mesures économiques et sociales édictées par le gouvernement en riposte à la covid-19. Les mesures de soutien aux entreprises et de protection de l'emploi semblent cependant être les moins appréciées.

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.