Guinée: Labé - Le poste de contrôle de Kanso indexée pour violences physique et extorsion sur les citoyens

23 Septembre 2020

Une centaine de citoyens venus des sous préfectures de Kaalan, Dionfo, Sanoun et des localités de Kanso ainsi que quelques enclaves de la préfecture de Tougué on fait une délégation d'une centaine de personnes qu'ils ont dépêché à a commune pour demander le démantèlement du poste de contrôle qui s'est mu en vrai machine à extorquer des sous aux citoyens, que les gents qui y sont postés n'hésitent pas à violenter ou parfois à immobiliser toute une journée en réclamation d'une souscription d'assurance qui n'a même pas été produite en 2020 vu le contexte sociopolitique et sanitaire extrêmement tendu du moment.

Ibrahima Baldé porte parole de la délégation a conté le calvaire avec ses propres mots.

« Quand tu arrives, ils te demandent la carte grise, si tu la sors, ils demandent l'assurance, on peut te détenir tout une journée pour une chose dont tu n'as aucune information ou te faire payer 140000 de contravention. Nous détenons toutes les preuves de nos propos et nous demandons que ce poste soit démantelé... »

Une autre victime s'est déjà frottée à eux et a vu un agent plonger un de ses doigts dans son œil, chose qu'il déplore.

Mouctar Diallo, DSPJ de Kaalan est déterminé, il compte s'activer jusqu'au démantèlement de ce poste et que les exactions s'arrêtent, la venue à la mairie est pour lui une recherche de solution, mais il estime que de part et d'autres les forces sont égales et que s'il n'y pas de solution favorable les communautés prendront des dispositions contre les agents sans toutefois préciser quelles sont elles..

Mamadou Aliou Laly Diallo, le président de l'exécutif communal de Labé a estimé être intervenu en faveur de biens de citoyens pour des cas d'absences de documents avant de rajouter ce qu'il suit :

« que celui qui trouve un engin lui trouve la documentation y afférente, pour l'année 2020, il n'y a pas eu d'Assurance ou de vignettes mais nous allons rendre compte au gouverneur... »

A l'absence du préfet, son premier adjoint Lancinet Traoré a remercié une démarche citoyenne qui il espère trouvera solution dès que sa hiérarchie en prendra connaissance.

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.