Madagascar: Nicolas Dupuis - « L'important, c'est de réunir les joueurs »

Invité sur le plateau de Talents d'Afrique, Nicolas Dupuis a appuyé sur l'importance du stade en octobre. Il a également parlé du renouvellement de son groupe.

Les Barea se retrouveront durant la fenêtre internationale du mois d'octorbre (ndlr : vendredi 9 au mardi 13). Et ce, dix mois après leur dernier match. Invité sur le plateau de Talents d'Afrique, dans la nuit de lundi, Nicolas Dupuis a abordé le sujet. « L'important, c'est de réunir les joueurs », a-t-il martelé.

L'équipe nationale malgache doit affronter le Burkina Faso, en marge de ce stage. La rencontre est prévue à Lisbonne. Le technicien français a évoqué ses appréhensions, par rapport au contexte sur place. « On s'inquiète un peu par rapport à la situation (sanitaire) au Portugal. On attend éventuellement une réponse du Maroc, pour voir si on peut jouer là-bas contre le Burkina Faso. Si on ne peut pas, on jouera contre le Swift Hesperange », a poursuivi le technicien français au cours l'émission de Canal Plus.

Plusieurs joueurs honoreront leur première sélection à cette occasion. Citons les deux attaquants Alexandre Ramalingom et Hakim Abdallah, le milieu de terrain Hery Bastien et le défenseur latéral Sylvio Ouassiero. Ils contribueront au rajeunissement de l'effectif.

Renouveler le groupe

« On avait une très bonne dynamique à la CAN. Puis on a enchainé deux victoires en novembre (ndlr : devant l'Ethiopie et le Niger). J'ai un peu peur (de perdre cette dynamique), après dix mois d'arrêt. À la CAN, on avait l'équipe la plus âgée. C'est pour ça que je voulais renouveler le groupe en gardant les cadres, tout en ajoutant plusieurs nouveaux éléments », a rajouté Nicolas Dupuis, à propos des nouvelles recrues.

Cette affiche contre le Burkina Faso servira de préparation grandeur nature, en vue de la reprise des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations. Une double confrontation avec la Côte d'Ivoire attend la Grande île, en novembre, dans le cadre des troisième et quatrième journées.

Pour le sélectionneur des Barea, les Éléphants partent avec la faveur des pronostics: « Forcément, les Ivoiriens sont favoris. Simplement en entendant le nom de Nicolas Pépé, ça fait peur ». Toujours humble, il a rajouté qu'il faudra « réaliser un exploit » pour venir à bout de la Côte d'Ivoire.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.