Madagascar: Manombo-Sud - Le projet de ferme aquacole piétine

Les parties prenantes au projet de mise en place d'une ferme aquacole marine ont été réunies par Blue Ocean à Toliara afin de trouver des issues au blocage.

Le projet d'installation d'une ferme d'aquaculture de moules « Pen Shell » dans la commune rurale de Manombo-Sud se retrouve bloqué. Vendredi dernier, la société coréenne Blue Ocean, porteuse du projet, a initié un atelier de concertation entre les parties prenantes pour la résolution du projet d'implantation de ferme aquacole marine de Pen Shell à Manombo Sud. Les deux parlementaires de Toliara 2, les directions régionales techniques concernées par le projet, la région Atsimo Andrefana représentée par son secrétaire général et le district de Toliara 2 ainsi que les représentants des communautés, en faveur et contre le projet, étaient présents au restaurant Etoile de mer de Toliara.

La société Blue Ocean, collecteur de produits de mer dans la région Atsimo Andrefana entend développer cette ferme aquacole marine et entame des pourparlers depuis le mois de mars dernier. « Les Pen Shell sont très prisés particulièrement par une clientèle asiatique. La société élèvera des juvéniles qui se trouvent en milieu naturel principalement » a développé un représentant de la société.

Approche

Le service régional de la Pêche a expliqué les procédures à suivre pour un projet spécifique du genre, jusqu'à l'obtention d'une autorisation définitive. La direction régionale de l'Environnement a également expliqué les marches à suivre pour obtenir un permis environnemental.

Il a été spécifié durant la présentation le rôle des communautés de base ou VOI dans cette localité de Manombo Sud ainsi que la superposition d'une aire protégée avec l'endroit envisagé pour une ferme aquacole. La société n'a pas encore pu répondre quant à la superficie exacte demandée à être louée aux communautés de Manombo Sud vu que des conflits subsistent entre les communautés. « Nous restons fermes quant à notre refus de ce projet qui ne fera qu'amplifier les conflits au sein de notre communauté. Nous craignons pour l'avenir de nos pêcheurs qui se retrouvent menacés par l'implantation de cette ferme » a indiqué un des habitants de la commune venus avec des petites pancartes mentionnant leur refus devant le restaurant. « Nous ne sommes pas contre le développement et cette société sera la bienvenue. Mais nous tenons à ce que tout soit clair avant de décider quoi que ce soit » dit un autre.

Les conflits évoqués résident dans le foncier, le bail emphytéotique, l'exploitation des mangroves, une mésentente personnelle entre un parlementaire et un maire. La société ne peut rien entamer sans l'accord des communautés. Il a été décidé d'organiser une descente pour organiser de nouvelles discussions de proximité. Par ailleurs, l'approche communautaire de la société Blue Ocean a été demandée à être revue vu les démarches indiquées comme infructueuses jusqu'ici.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.