Ile Maurice: Des réactions de soutien à l'arrestation de Bruneau Laurette

23 Septembre 2020

L'arrestation de Bruneau Laurette, hier, mardi 22 septembre, a fait réagir la toile. Des groupes, tels que «Sel Solution Révolution» et des internautes, ont publié des messages de soutien et marques de sympathies. Des groupes à son nom le supportent avec des messages d'encouragement et des photos de poing levé. Du côté de l'opposition, cette interpellation prend une tournure politique.

Xavier-Luc Duval : «La police, c'est le MSM... »

Le leader des Bleus se dit choqué par la façon de faire de la police. Xavier-Luc Duval avance que la police ou encore l'Independent Commission against Corruption sont dures et promptes en ce qui concerne les opposants, mais prennent tout leur temps lorsqu'il s'agit de proches du pouvoir. «Pour moi, cette arrestation confirme les dires selon lesquels la police, c'est le MSM.»

Xavier-Luc Duval rappelle d'ailleurs que le post sur Facebook accusant Bruneau Laurette a disparu après son arrestation. Ce qui, dit-il, veut tout dire. L'arrestation aurait-elle un lien avec l'annonce du travailleur social d'organiser un rassemblement devant le domaine des Jugnauth, le 7 novembre, à Angus Road, Vacoas ? «Sans l'ombre d'un doute», répond le leader bleu, tout en ajoutant que la façon de faire du gouvernement relève de la bêtise.

Arvin Boolell : «Une arrestation arbitraire et de mauvaise foi»

D'emblée, le leader de l'opposition, Arvin Boolell, déclare que personne n'est au-dessus de la loi. Cependant, dit-il, «on ne peut s'empêcher de penser que cette arrestation est arbitraire et de mauvaise foi. Et cela, à un moment où la plateforme citoyenne inaugurée par Bruneau Laurette remporte du succès auprès du public».

Il qualifie cette façon de faire de provocatrice. Ce qui démontre un esprit revanchard de la part du pouvoir, précise-t-il. «Si cette arrestation concernant cette affaire de dette est liée au rassemblement organisé par Bruneau Laurette, poursuit Arvin Boolell, c'est encore plus déplorable.» Il se demande pourquoi la police n'a pas refusé la demande de Bruneau Laurette pour organiser ce rassemblement à Angus Road. De plus, ajoute Arvin Boolell, «la police avait mille autres moyens de faire son travail concernant cette accusation contre le travailleur social... »

Sanjeev Teeluckdharry : «la charge provisoire est utilisée comme un mécanisme de persécution»

Son client a été questionné sur la base de «hearsay» et les enquêteurs ne sont même pas en présence du chèque qui l'incrimine. Selon Me Sanjeev Teeluckdharry, Bruneau Laurette a été arrêté sous une accusation provisoire et le gouvernement utilise ce système pour persécuter les opposants. «Bruneau Laurette a fédéré la population. Il est devenu l'homme à abattre», a rajouté l'homme de loi.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.