Cameroun: Jour ordinaire à Bertoua

Les populations ont vaqué hier à leurs occupations habituelles dans la quiétude, dans le chef-lieu de la région de l'Est.

Hier, dans la ville de Bertoua, rien n'indique qu'il s'agit d'un jour particulier. On relève la même cohue dans les marchés, la même bonne humeur dans les buvettes, la même ambiance studieuse dans les services administratifs, les mêmes chamailleries dans les tourne-dos... Le quotidien des usagers, notamment les automobilistes, est à peine troublé par le temps d'attente imposé par la circulation alternative mise en place dans certains grands carrefours. Notamment, au lieu-dit carrefour « Face-à-face » et au carrefour « Société générale ». Ce, afin d'encadrer les travaux routiers en cours dans le centre-ville. Aux alentours de la route principale au quartier Yademe, des curieux s'arrêtent un instant pour s'enquérir de l'accident de la circulation qui a eu lieu là dans la nuit. La carcasse d'un véhicule en train d'être remorqué témoigne de la violence du choc.

Des marches de revendication? Aucune trace. Les populations vaquent à leurs occupations habituelles dans la quiétude.

Des piétons dans les rues, il y en toujours. Mais pas de « marcheurs ». « Oui, je marche, mais pour me rendre au travail. Comme d'habitude. Je n'ai pas d'autre moyen de locomotion. Je devrais même courir, car je suis en retard », nous lance un fonctionnaire, sur un ton badin dans la matinée. Des événements comme la réunion de lancement des travaux de la commission de constat et d'évaluation de la ligne HT 90 kv Abong-Mbang Bertoua et Bertoua- Batouri, présidée par le gouverneur Grégoire Mvongo, ont davantage mobilisé l'attention. Les autorités administratives ont continué leur travail d'accompagnement des projets destinés au développement socio-économique de la région. A certains carrefours, on peut remarquer la présence des forces de maintien de l'ordre. «Tout est calme. Nous observons juste», nous indique un policier au carrefour Enia. Une présence rassurante. Comme d'habitude.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.