Sénégal: Fleuve Sénégal - L'eau avance à Bakel et Podor

Dakar — Les eaux du fleuve Sénégal continuent d'avancer à Bakel et Podor (moyenne vallée), selon le bulletin hydrologique de la Division régionale de l'hydraulique de Saint-Louis.

Au niveau de la première station où la cote d'alerte est de 10 m, le plan d'eau, qui affichait une cote de 8, 72 m mardi, est remonté à 8, 79 m contre 7m, 54 en 2019. L'eau y avait pourtant entamé sa décrue il y a quelques jours, avant de recommencer à progresser depuis mardi.

Comme à Bakel, la tendance est également à la montée des eaux à Podor, dont la cote d'alerte est de 5 mètres. Entre mardi et mercredi, le plan d'eau est passé de 4, 82 m à 4, 85 m contre 4, 91 m en 2019.

A l'inverse, la décrue, notée depuis quelques jours, se poursuit toujours à Matam, où l'eau s'est retirée de 12 cm depuis mardi.

Le plan d'eau affiche ce mercredi une cote de 8, 07 m, contre 8m, 19 la veille, ce qui le ramène la cote d'alerte de 8 mètres, qu'il avait dépassé depuis plusieurs jours.

A Richard-Toll, la tendance est demeurée stationnaire avec une cote de 3, 08 m depuis mardi.

En revanche, le fleuve Sénégal a progressé de 1 cm à Saint-Louis depuis mardi, atteignant 1m, 15 à l'échelle, un chiffre en deçà de la cote d'alerte de 1, 75m.

Pour les affluents, à Kidira, la Falémé affichait un plan d'eau de 6m, 68 mardi contre 6m, 12 ce matin.

"Sur le Bakoye à la station de Oualia, le plan d'eau était à la cote de 5m, 64 le 22 septembre 2020 à 8 h 00, et ce matin à 8 heures, la côte est à 5m, 70 contre 3m, 84 en 2019 à 8 heures. La tendance est à une montée de 6 cm."

Le niveau du Bafing à Manantali (amont barrage) se situe à 207, 85 le 23 septembre 2020 à 8 h 00. L'année dernière à la même date, il "était à la cote de 204, 08 m". Mardi, le débit turbiné était de 360 m3/s contre 185 m3/s à la même date l'année dernière.

La cote normale de la retenue est de 208,05 m IGN et la cote exceptionnelle de 211 mètres.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.