Cameroun: Festival - La culture orale en vitrine

La première édition du festival international des arts de la scène et de la parole dénommé « Part'âges » se tient du 8 au 10 octobre prochain à Yaoundé.

La ville de Yaoundé vibrera bientôt au rythme des arts vivants et de la culture orale. C'est à la faveur du festival international des arts de la scène et de la parole, dénommé Festival Part'âges. La première édition de ce rendez-vous qui réunira de nombreux artistes conteurs, griots, comédiens et musiciens, du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, mais aussi d'Allemagne, de Belgique et de France, se tiendra du 8 au 10 octobre prochain.

Ces spécialistes de l'art oratoire auront pour mission de faire plonger les participants dans un univers de mots, de lettres et d'images. Objectif : partager et transmettre des cultures et des valeurs à travers des représentations théâtrales, des spectacles de danse, conte et musique. Ce concept de Part'âges a été mis sur pied afin d'encenser l'oralité africaine et les richesses qu'elle renferme. Le tout autour d'un barbecue et d'animations diverses.

Une rencontre est également prévue sur le thème : « L'artiste africain face à la négociation d'un contrat à l'international : comment s'y prendre ? ». Une concertation à laquelle prendra part l'entrepreneur camerounais Claudel Noubissie, qui œuvre dans le domaine médical. Les icônes de la scène théâtrale contemporaine camerounaise, Kouam Tawa et François Ebouele, seront célébrées au cours de cet évènement organisé par Kogno Arts et la Compagnie rouge. Les activités se dérouleront à l'Institut Français du Cameroun (IFC), antenne de Yaoundé et au village du festival sur le site à l'espace culturel baptisé « L'école sous l'arbre ».

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.