Ile Maurice: Dhiren Moher convoqué et sa maison perquisitionnée

23 Septembre 2020

Les captures d'écran de ses messages dans un groupe WhatsApp largement partagées sur Facebook depuis la semaine dernière avaient choqué. L'ex-président de PILS y avait notamment fait une analyse ethnique du phénomène Bruneau Laurette avant qu'un autre participant ne propose même le recours aux armes.

Dhiren Moher avait, par la suite, confirmé la véracité de ces messages dans une vidéo publiée sur sa page en démentant toute initiative d'incitation à la haine raciale. «Ce groupe WhatsApp a été créé pour promouvoir la culture et je n'y peux rien si d'autres personnes du même groupe y envoient des messages offensants et incendiaires».

Aujourd'hui, Dhiren Moher a été convoqué au CCID pour s'expliquer. Son avocat Me Arassen Kallee a expliqué à leur sortie que son client a pleinement collaboré et «fourni des éléments cruciaux à l'enquête».

Sa maison a ensuite été perquisitionnée et un autre rendez-vous a été pris avec le CCID pour 13 heures demain, jeudi 24 septembre. Me Arassen Kallee a répondu par un «non» ferme à la question d'une éventuelle arrestation de son client.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.