Congo-Brazzaville: Médias, élections

Quel discours les médias doivent-ils tenir en rapport avec les échéances électorales du début de l'année prochaine au Congo ? Cette question a motivé la prise de contact que le Conseil supérieur de la liberté de communication-CSLC-, a eue avec les responsables des organes de la presse publique et privée ainsi que les correspondants de la presse internationale, mardi 22 septembre, à Brazzaville.

L'instance de régulation de l'activité des médias constate qu'à six mois de la présidentielle de 2021, les acteurs politiques ont entrepris, avec une certaine ingéniosité, d'improviser une campagne électorale qui ne dit pas son nom. A bien y voir, il n'y a pas de mal à ce qu'un rendez-vous aussi majeur que l'élection présidentielle, même si elle n'interviendra que dans plusieurs mois mobilise les entrepreneurs politiques.

Le message transmis aux responsables des médias par le CSLC n'est pas qu'ils doivent s'abstenir de relayer l'effervescence en cours dans le champ politique national en lien avec le futur scrutin. Il invite plutôt au traitement de cette actualité avec le discernement qui distingue l'information de la propagande partisane, les médias étant appelés dans ces circonstances, à faire preuve d'équité.

Ne pas prêter le flanc à une campagne électorale déguisée de ceux qui font déjà feu de tout bois, voilà à peu près le sens de la communication du CSLC. Il reste, que l'organe de régulation des médias qui déclare garder un contact suivi avec les acteurs politiques attire davantage leur attention sur les mesures qu'ils doivent observer dans le même esprit. Bien souvent, la pression qui s'abat sur les médias en période électorale ou préélectorale s'étend aussi sur le régulateur lui-même.

A chacun de remplir son rôle avec responsabilité.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.