Algérie: Le pays appelle à adopter de "nouveaux modes d'enseignement" dans le Monde arabe en raison du coronavirus

Alger — L'Algérie a mis l'accent mercredi, par la voix du ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, sur la nécessité d'adopter de "nouveaux modes d'enseignement" dans le Monde arabe, à l'instar de l'enseignement à distance et l'enseignement à double vacation en raison de la pandémie du coronavirus (Covid-19).

Dans son allocution par visioconférence lors de la réunion des ministres arabes de l'Enseignement supérieur et de l'Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences (ALESCO) sur le thème "adoption d'un document de développement de l'enseignement dans la Monde arabe", le ministre a proposé l'introduction des nouveaux métiers pour cadrer avec le développement socioéconomique de nos pays à long terme, à l'instar de l'intelligence artificielle, l'internet et la robotique, et ce pour améliorer la qualité de l'enseignement".

Dans ce cadre, M. Benziane a insisté sur l'impératif d'aller vers une "école sans cartable", ajoutant que "les groupements numériques sont des défis imposés par le développement des Technologies de l'information et de la communication (TIC) pour accéder, en toute sécurité, aux sociétés du savoir".

Le ministre a insisté sur l'impérative "amélioration de la gestion des établissements d'enseignement et de recherche pour passer de la gestion basée sur l'approche administrative à la gestion basée sur l'approche tournée vers le management" et "l'ouverture de l'enseignement dans le monde arabe sur la dimension humaine mondiale".

Il s'agit, poursuit le ministre, de prendre en compte "les spécificités" des communautés arabes, outre "la création d'opportunités pour le financement des projets en accordant la priorité aux offres dans les domaines du développement arabe commun relatifs à l'enseignement supérieur et à la recherche scientifique".

Parmi les propositions du ministre, il y a lieu de citer "la possibilité d'élaboration d'un programme de coopération, au titre du développement des capacités, entre les universités arabes et certains pays étrangers dotés de grandes capacités en matière d'enseignement supérieur".

Passant en revue les acquis réalisés par l'Algérie dans le domaine de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le premier responsable du secteur a fait savoir que le réseau universitaire actuel en Algérie "compte 109 établissements universitaires (universités et écoles supérieures) et 36 centres de recherche".

Quant au nombre d'étudiants attendus cette année, M. Benziane a fait état de 1.650.000 étudiants encadrés par un corps enseignant composé de 61.100 enseignants chercheurs.Le ministre a, par ailleurs, souligné que l'épidémie de coronavirus "nous a incités à développer de nouvelles méthodes d'enseignement via les plateformes numériques et le télé-enseignement".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.