Guinée: Labé - La joie des opérateurs culturels éclate après l'allégement décrété par le chef de l'Etat

23 Septembre 2020

Les mesures d'urgences sanitaires auront de plein fouet touché presque tous les secteurs d'activités Guinée avec en tête notamment le secteur culturel et sportif qui normalement vit de prestations.

Mercredi, une décision présidentielle est venue confirmer la rumeur qui circulait depuis des jours concernant la levée de cette interdiction et le secteur pousse un ouf de soulagement.

L'avènement du covid a plombé bien de spectacles notamment celui de la superstar tanzanienne Diamond Platnumz, l'organisateur de cet évènement Hamid Diallo se réjouit d'une attente qui n'avait que trop duré et promet deux événements d'envergure pur la fin de l'année2020.

Raphael tient un débit de boisson, l'interdiction de se rassembler avait fait fuir sa clientèle et a impacté son propre niveau de vie, il se réjouit de la reprise.

La situation est la même chez les disc jockey que pilote Morlaye Diallo, jeune homme qui ne cache pas que bien de ses pairs ont eu à tirer le diable par la queue en cette période de disette que tout le monde espère être un mauvais souvenir.

Déjà, dans la nuit du mardi, certains clubs de nuit ayant appris la bonne nouvelle ont simplement tourné la musique dans leurs établissements.

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.