Togo: Illégal, mais ça crée de l'emploi

23 Septembre 2020

Pour des raisons de sécurité et de fluidité, il est interdit de stationner motos et voitures dans le périmètre du grand marché de Lomé.

Faute de parkings publics, il faut faire appel aux services de jeunes qui ont réquisitionné le domaine public, notamment une partie de la plage, pour en faire un business prospère.

Contre paiement d'une somme forfaitaire allant de 100 à 500F, on peut stationner le temps d'aller faire des courses ou à un rendez-vous.

Les véhicules et les deux roues sont parquées et surveillées pour éviter les vols.

Une activité qui fournit un job à des jeunes sans-emploi, mais qui n'est pas très légale.

Pour le moment, la police et la municipalité ferment les yeux.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.