Sénégal: A Mbour, l'engagement communautaire contre la Covid-19 se substitue aux activités sportives

Mbour — En raison de la pandémie de COVID-19 qui a quasiment ralenti voire freiner les activités dans plusieurs secteurs, l'Organisme départemental de coordination des activités de vacances (ODCAV) de Mbour (ouest), dont la principale activité demeure l'organisation de compétition de football, a décidé de mettre en place un programme de lutte contre le nouveau coronavirus.

D'ailleurs, le président de l'ODCAV Pape Amar Mbodji a engagé le mouvement Navétanes, affirmant qu'à la place des traditionnelles activités sportives et de loisirs, ils (les acteurs du mouvement) vont se mobiliser pour "vaincre" la maladie.

M. Mbodji et d'autres responsables de la structure prenaient part, entres autres participants, à une récente réunion du Comité départemental de développement (CDD) sur la gestion du nouveau coronavirus, lors de laquelle le préfet de Mbour, Mor Talla Tine, a beaucoup insisté insistant sur la "nécessité" et l"'urgence" de "corser" la lutte contre la COVID-19.

Ainsi M. Mbodji a demandé aux responsables du mouvement Navétanes de voir comment "s'impliquer beaucoup activement" dans la lutte contre le nouveau coronavirus, "puisqu'avec les mesures interdisant les rassemblements publics, il sera difficile voire impossible d'organiser des matches de football au niveau des différents stades du pays".

C'est dans cette dynamique que sa structure, en relation avec l'Organisme régionale de coordination des activités de vacances (ORCAV) de Thiès, a mis en place des "Equipes de sensibilisation communautaire" (ESC) qui sont en train de sillonner l'ensemble des localités du département, avec comme principal objectif d"'intensifier" la lutte contre le coronavirus.

Ce programme, qui a été lancé le 25 août dernier au quartier Darou Salam de la capitale de la Petite-Côte, est ainsi mis en œuvre dans le cadre d'une convention de partenariat signée entre le ministère de la Santé et de l'Action sociale et l'Organisme national de coordination des activités de vacances (ONCAV).

"A travers ce programme, nous avons décidé de nous investir dans la lutte contre la pandémie de COVID-19 qui secoue le monde depuis plusieurs mois maintenant.

L'ONCAV a signé cette convention avec le ministère de la Santé et de l'Action sociale pour appuyer l'Etat du Sénégal dans l'approche communautaire qui est en train d'être mis en œuvre pour vaincre cette pandémie", a expliqué le président de l'ODCAV de Mbour, Pape Amar Mbodji.

Toutes les collectivités territoriales du département sont concernées par cet ambitieux programme communautaire. Seule la commune de Somone n'est pas directement impliquée par ce programme, parce qu'elle n'est pas affiliée à l'ODCAV.

"Nous avons mis en place ce programme ESC qui est notre contribution dans la sensibilisation des populations notamment sur les dangers, les tenants et les aboutissants de cette maladie ainsi que les gestes barrières à adopter pour se prémunir de la COVID-19", a-t-il expliqué.

L'ODCAV, qui est une "institution d'utilité publique", s'appuie sur ses 409 Associations sportives et culturelles (ASC) qui sont réparties en 33 zones à travers le territoire départemental.

"Sans activité, nous n'aurons pas de recettes. C'est pourquoi nous demandons aux maires de faire en sorte que les subventions préalablement destinées aux activités de vacances soient orientées vers la lutte contre la pandémie", a soutenu M. Mbodji, révélant la mise en place d'un comité de suivi pour vérifier sur le terrain l'exécution des engagements pris par les ASC.

"Je magnifie cette initiative, qui est partie d'une idée de l'ODCAV de Mbour, à sa juste valeur. Cela démontre l'engagement communautaire, surtout chez les jeunes", a lancé Mor Talla Tine à l'endroit des responsables du mouvement Navétanes.

Mais, poursuit l'autorité administrative, il faut surtout insister sur la sensibilisation pour apporter "le message qui sied auprès de la population, afin de mettre un terme à l'accroissement de la propagation de la maladie".

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.