Togo: SADD élève la voix et trace des pistes de solution aux parties

23 Septembre 2020

Leurs cris d'angoisse, de détresse et d'amertume ne laissent pas indifférente SADD (Solidarité et Action pour le Développement Durable). Eux ce sont les centaines d'agents enquêteurs de la Direction des Statistiques Agricoles de l'Informatique et de la Documentation.

Dans une nouvelle sortie médiatique, l'ONG qui s'illustre depuis plusieurs années déjà pour l'effectivité du travail décent au Togo, l'ancrage du dialogue social dans la résolution des différends et aussi la protection sociale des travailleurs de tous ordres, avec l'appui de ses partenaires de toujours WSM (We Social Movements) et de la DGD (Direction Générale au Développement) de la Belgique, vient à son tour porter le cri de détresse de ces agents aux décideurs mais aussi et surtout attirer l'attention sur la nécessité d'une solution qui arrange les parties.

Du document ayant fait l'objet de cette sortie médiatique de SADD, il en ressort qu' « il n'est pas judicieux de régler les conflits sociaux par la force brute et des intimidations impliquant des personnalités de la Présidence de la République », et que procéder ainsi « remet en cause les acquis du mandat social du Président de la République et au contraire, renforce la détermination des agents.

Il en va de même de la distribution de l'argent en vue de diviser les travailleurs et casser la dynamique unitaire d'action ».

Pour Yves Dossou et ses pairs « cela témoignerait aussi de la mauvaise foi des autorités à trouver une solution idoines aux doléances des agents enquêteurs qui sont on ne peut plus légitimes », vu que « les problèmes qui minent le secteur des agents statisticiens sont énormes au regard du mémorandum documenté par SADD et ne peut pas être mis à la place publique à l'instant de peur que la gravité des informations ne porte atteinte à l'image du Togo au plan sous régional, régional et international ».

Dans le document de SADD dont nous vous proposons une lecture intégrale pour mieux cerner le problème et guider dans la recherche des proches de solutions qui font l'affaire de toutes les parties, cette ONG invite donc « le ministre du ressort et le Directeur à créer instamment les conditions d'un cadre de dialogue social pour une revalorisation socio juridique et un recadrage technique de l'exécution des tâches dévolues aux agents des statistiques agricoles du Togo » et « à rester dans la vision et à orienter leurs actions dans la continuité du mandat social prôné par le Chef de l'Etat et dans sa dynamique réformiste hautement appréciée par les institutions internationales ». Lecture !

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.