Cameroun: Bruxelles, Casses à l'Ambassade du Cameroun - Audience renvoyée à une date ultérieure

24 Septembre 2020

La Chambre de conseil du tribunal de céans supposée se prononcer le 22 septembre dernier sur le règlement de procédure opposant l'Ambassade du Cameroun dans le Royaume de Belgique et des activistes Camerounais a renvoyé à une date ultérieure l'étude du dossier dans le fond.

L'examen du dossier a été remis sans date, la partie civile ayant déposé une requête en devoirs complémentaires. Ce qui a entraîné automatiquement la remise. Le procès aura une fois de plus lieu à une date ultérieure.

Pour mémoire, une instruction judiciaire avait été ouverte, avec constitution de partie civile, le 29 mars 2019, contre un certain nombre d'activistes Camerounais pour dégradation des locaux de la représentation diplomatique camerounaise, le 26 janvier 2019. La plainte vise les nommés Marcel Tchangué, membre fondateur du Collectif des organisations démocratiques et patriotiques des Camerounais de la diaspora (CODE), Djanmou Tchantie Franc, Kamga Platini, Kwetche Tatientse Serge, Sohneba Boniface, Tchoko Siéwé Adolphe, Tchoumetio Gustave, Tipoh Simon Bafond, Ngalieu Frida, Kameni Josette, Mbatyoumen Béatrice, Kameni Kwekam Tchikango, Dieunang Nakong, Gustave, Djakam Bouende Carlos.

L'audience prévue dans un premier temps le 12 mai 2020, a été renvoyée pour cause du coronavirus alors que le Procureur du roi avait requis un non-lieu.Idem pour celle du 22 septembre à cause du dépôt par la partie civile d'une requête en devoirs complémentaires nous a confié Alexis Deswaef, Avocat au Barreau de Bruxelles, Vice président de la FIDH et conseil des activistes Camerounais. Les suspects présumés devraient donc être définitivement fixés à l'issue de l'audience prochaine.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.