Sénégal: Impacts de la Covid-19 sur les agrégats commerciaux et Financiers - La production, les chiffre d'affaires des entreprises du Pse-J en chute

Selon l'enquête nationale sur l'impact socio-économique de la Covid-19 sur les activités des entreprises dirigées par les lauréats du Psej il se dégage globalement des baisses significatives pour la plupart des indicateurs retenus.

La production globale des entreprises a été réduite de 43,7% suite à la crise sanitaire, révèle une enquête du Programme sénégalais pour l'entreprenariat des jeunes (Pese-J).

Selon laquelle, au niveau des branches d'activités, cette baisse a été plus importante dans la filière « Artisanat-Culture, Beauté-Habillement » avec un fléchissement net de 67% constaté sur le volume de production.

Les unités issues des branches « Agriculture », « Agroalimentaire, Pêche et Élevage » et « Mines et Energie » ressortent, en ce qui les concerne, avec des baisses respectives de 60%, 51% et 50%.

D'après le rapport de l'enquête, la plus faible baisse de la production est relevée au niveau de la filière d'activités « Transport-Logistique-Distribution » avec un taux de 20%.

Dans le même sillage, le document note que plus de la moitié des entreprises enquêtées (52%) estime que leur chiffre d'affaires est au moins en baisse de 33% relativement à la même période de l'année précédente (mars 2019).

Par ailleurs, « une proportion de 82% des unités a constaté une contraction de leur volume de ventes sur la période allant de mars à août 2020 ».

« Les entreprises des mines et de l'énergie seraient les plus sinistrées (100%) », souligne le rapport. Qui ajoute qu'elles sont suivies de celles exerçant dans les branches « Agroalimentaire, Pêche et Élevage » et « Agriculture » qui ont enregistré chacune, un recul de 86% de leurs recettes commerciales.

Les activités « Communication et Evènementiel » et « Artisanat/Culture/Beauté/Habillement » ont connu un fléchissement de 83% de leur chiffre d'affaires.

La baisse du chiffre d'affaires observée au niveau des entreprises a eu pour effet immédiat la détérioration de la trésorerie de 48,1%, révèle l'enquête.

Aussi, note-t-elle, cette situation est plus défavorable chez les Très petites entreprises (Tpe)-Petite et moyennes entreprises (Pme) exerçant dans les branches d'activité « Transport -Logistique -Distribution », « Communication et Evènementiel », « TIC », « Agroalimentaire, Pêche et Élevage » », « Agriculture » et « Artisanat-Culture-Beauté-Habillement » qui ont eu à connaitre des tensions de trésorerie, avec des taux d'impact respectifs de 80%, 67%, 56%, 55%, 54% et 50%.

A La Une: Coronavirus

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.