Sénégal: Vol de fer à Tivaouane Peulh - Les trois malfaiteurs condamnés à deux mois de prison

23 Septembre 2020

Deux ans dont 2 mois ferme. C'est la peine que le juge des flagrants délits du tribunal de grande instance de Dakar a infligée, hier, à trois jeunes qui volaient du fer à Tivaouane Peulh. À la barre, les victimes ont déclaré avoir constaté la disparition de leur bien au petit matin. O. Diallo a pu récupérer 500 kg des 600 kg volés. Quant à Badiaga, on lui a volé 800 kg stockés.

Les voleurs transportaient le fer par une charrette et le déposaient dans un bâtiment en construction. En suivant leurs traces, les victimes ont pu mettre la main sur les trois prévenus.

Ils étaient à bord d'une charrette avec le butin. «J'ai interpellé le conducteur qui m'a dit que ces jeunes avaient loué ses services, pour transporter le fer.

J'ai fait semblant d'être intéressé par le fer. C'est par la suite que nous avons appelé le Commandant qui a dépêché ses éléments sur les lieux », a déclaré le sieur Diallo.

Cependant, lorsqu'ils ont été entendus, les prévenus, D. Diémé, D. Ndiaye et F. Mbow ont allégué qu'ils voulaient remettre au chef de quartier le matériel qu'ils ont retrouvé.

«Nous sommes victimes en voulant faire une bonne action. Ayant appris les vols, nous voulions, après avoir découvert le fer, le donner au chef du quartier. C'est la personne la mieux indiquée », a déclaré F. Mbow.

Pourtant, à l'enquête, lui et ses co-prévenus avaient soutenu qu'ils allaient vendre le butin mais ont été appréhendés en cours de route.

Conforté par les dénégations de ses clients, Me Ciré Clédor Ly a plaidé la relaxe ou à défaut, une disqualification des faits en recel. En plus de la sanction pénale, ses clients doivent solidairement payer 100.000 FCfa à Diallo et 200.000 FCfa à Badiaga.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.