Soudan: Dheiu - La paix est une vraie clé pour traiter de nombreux problèmes

Khartoum — Le rapporteur du comité de médiation pour les négociations de paix à Juba, le Dr Dheiu Matok a affirmé que la paix est une véritable clé pour résoudre de nombreux problèmes, y compris les relations extérieures, les projets de développement et la réforme économique, soulignant que la guerre a gravement affecté les composantes sociales au Soudan.

Dans son discours au Forum de la SUNA mercredi sur le rôle des médias dans le processus de paix, Matok a noté que la paix est un processus en cours et que sa mise en œuvre sur le terrain nécessite de réelles ressources avec du temps et de la fermeté de la société, appelant le peuple à s'unir. faire de la période de transition une réussite, d'autant plus que l'accord a ouvert de nouveaux horizons, étant donné que le gouvernement de transition place le processus de paix en tête de son agenda.

Dheiu a indiqué que la médiation a adopté l'expérience des pistes dans les négociations de Juba parce que chaque piste a sa propre spécificité dans le traitement de ses problèmes, soulignant que les accords traitaient de nombreuses questions et établissaient les bases et les mécanismes qui aideraient à traiter les problèmes du Soudan, en examinant certains des obstacles et des défis auxquels la médiation s'est heurtée pendant les négociations, qui ont été surmontés avec la patience et l'efficacité de la médiation qui a pu combler le fossé entre les parties aux négociations.

Il a indiqué que le succès des négociations a rapproché les relations entre le Soudan et le Soudan du Sud et les dirigeants des deux pays, ce qui conduira à la mise en œuvre des accords signés entre les deux pays, tels que la question d'Abyei, les quatre libertés, affirmant que le Soudan du Sud a négocié entre les parties du Soudan sans aucun intérêt, ce qui indique que le Soudan a négocié entre les parties du Sud et parraine maintenant la mise en œuvre de l'Accord du Sud-Soudan.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.