Congo-Brazzaville: CHU-B - Denis Bernard Raiche, nouveau directeur général

Le Canadien qui succède à un autre Canadien a été nommé à la tête du Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville (CHU-B) en Conseil de ministres le 23 septembre.

Docteur en médecine, Denis Bernard Raiche est administrateur des services de santé. Il a été, entre autres, directeur général du Centre de santé et des services sociaux de Gatineau au Canada puis membre de l'équipe de planification de la construction des méga-hôpitaux de Montréal. Son arrivée à la direction générale du CHU-B s'inscrit dans le cadre de la reconfiguration de l'assistance technique tel que voulu par le contrat, de trois ans, entre la structure hospitalière congolaise et l'Unité de santé internationale de Montréal.

Il succède à son compatriote Sylvain Villiard qui, dressant le bilan de son action à la tête du CHU-B le 8 septembre à Brazzaville, disait avoir posé les jalons sur lesquels son successeur devrait poursuivre l'œuvre en y mettant son génie en matière de gestion des structures de santé. Il s'agit notamment du projet médical priorisé, une vision à long terme qui consiste à investir dans l'immobilier, les équipements médicaux de sorte que le CHU-B augmente en qualité et en quantité sa gamme de soins à offrir à la population à moindre coût.

La liste des problèmes auxquels le Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville est confronté est longue. Après son installation dont la date n'est pas encore connue, Denis Bernard Raiche devrait s'atteler à panser les plaies qui mettent à mal le CHU-B. Reste à savoir si une frange des agents et l'intersyndicale qui ont multiplié, ces derniers temps, les protestations pour solliciter du gouvernement la nomination d'un Congolais à la direction générale de cet hôpital lui faciliteront la tâche.

« Suite aux tensions récurrentes dans nos hôpitaux généraux, le Conseil des ministres a été informé de la mise en place prochaine d'un collège d'experts chargé d'évaluer la gouvernance hospitalière en vue de son amélioration », souligne le communiqué final du Conseil des ministres.

D'autres nominations dans le secteur sanitaire

Henri Germain Monabeka, Pr titulaire d'endocrinologie et métabolisme à la faculté des sciences de la santé de l'Université Marien-Ngouabi est nommé directeur général des soins et services de santé. La direction générale de l'administration et des ressources sera animée par le Dr Gilbert Ndziessi, enseignant-chercheur en santé publique et épidémiologie. Roch Fabien Niama, maître de conférences Cames, professeur en virologie et biologie moléculaire est, quant à lui, nommé directeur général des laboratoires de santé tandis que le médecin spécialiste en gynécologie obstétrique, Paul Oyere Moke assume les fonctions de directeur général de la population.

« Le président de la République a appelé au sens de responsabilité des cadres ainsi nommés et les a enjoints à consacrer la plénitude de leurs ressources morales et spirituelles au service de leurs patients dans l'accomplissement de leur mission de service public de santé plutôt que dans des activités parallèles qui contribuent à mettre en danger la vie et le bien-être de nos compatriotes », a déclaré le ministre Anatole Collinet Makosso donnant lecture du compte rendu du Conseil des ministres.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.