Cote d'Ivoire: Veille stratégique - Le Bureau national de prospective renforce les capacités d'une vingtaine d'acteurs techniques

24 Septembre 2020

Une vingtaine d'acteurs techniques bénéficient d'une formation en veille stratégique et intelligence économique dans le cadre d'un atelier de renforcement de capacités organisé par le Bureau national de prospective et de veille stratégique (BNPVS) qui a débuté le 23 septembre 2020 à Adzopé.

Le Secrétaire général du BNPVS, Dr Koffi Pokou a relevé que l'objectif de cet atelier est d'outiller les participants au pilotage d'une activité de veille stratégique de grande envergure et de s'approprier la culture de l'anticipation en termes de prospective.

Ainsi, les participants seront formés à la maîtrise des enjeux et concepts de la veille stratégique et de l'intelligence économique, à la pratique de la veille à travers les techniques, les méthodes et les outils indispensables.

Ils vont acquérir également les techniques de diffusion, de capitalisation et de sécurisation de l'information et le processus de mise en œuvre d'un dispositif de veille stratégique au sein d'une organisation.

Ces acteurs techniques en formation, jusqu'au 25 septembre prochain, auront pour mission dans le cadre du Mécanisme institutionnel de veille stratégique (MIVS), d'assurer le suivi de l'opérationnalisation des résultats de l'Etude nationale prospective Côte d'Ivoire 2040.

La Côte d'Ivoire a une tradition d'élaboration des études nationales prospectives qui sont des réflexions sur les futurs possibles du pays.

A ce jour, ce sont quatre études nationales prospectives qui ont été élaborées : Côte d'Ivoire 2000 (1973-1974), Côte d'Ivoire 2010 (1983-1984), Côte d'Ivoire 2025 (1993-1995) et Côte d'Ivoire 2040 (septembre 2015) dont la vision prospective est de faire du pays, une puissance industrielle, unie dans sa diversité culturelle, démocratique et ouverte sur le monde.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.