Cote d'Ivoire: Compétitivité des Pme du secteur agricole - Une vingtaine d'entreprises dirigées par des femmes bénéficient du projet "She trades"

24 Septembre 2020

« Relever les défis de la qualité et de la sécurité des denrées alimentaires en cette période de Covid-19 ».

C'est le thème de l'atelier de sensibilisation et de renforcement des capacités destiné à une vingtaine de Pme des filières anacarde, manioc et karité, qui s'est déroulé, le 23 septembre, à l'hôtel Rose Blanche, à Cocody-Angré.

L'atelier s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet "She trades Afrique de l'Ouest" initié par le Centre du commerce international (Itc), agence conjointe de l'Organisation mondiale du commerce (Omc) et des Nations unies, et qui vise d'ici 2023 à contribuer à l'amélioration des conditions de vie de 10.000 femmes à travers des chaînes de valeur inclusives en Côte d'Ivoire, en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone.

L'objectif de la session, comme l'ont indiqué les organisateurs, était globalement de contribuer à l'amélioration de la compétitivité des Pme participantes. Elles sont pour la plupart dirigées par des femmes.

De façon plus concrète, les représentants de ces entreprises ont été sensibilisés sur les risques de la Covid-19 en milieu professionnel et ont été instruits sur la mise en place d'un système de management de la qualité et de la sécurité des denrées alimentaires.

« Le thème de l'atelier est d'actualité en cette période de crise sanitaire qui a lourdement touché l'économie mondiale.

Il s'agit, dans ce contexte de préserver la qualité des produits alimentaires par la maîtrise des risques et de la sécurité sanitaire », a noté Mariama Koné, conseillère technique au ministère du Commerce et de l'Industrie, qui a présidé l'atelier.

Dans les trois autres pays bénéficiaires du projet "She trades Afrique de l'Ouest qui, précisons-le, est financé par l'Agence coréenne de coopération internationale (Koica), c'est seulement une filière qui est prise en compte. Mais en Côte d'Ivoire, il prend en compte les trois (anacarde, karité et manioc).

Les principaux axes d'intervention du projet sont la sensibilisation sur le genre et son inclusion partout où nécessaire, le renforcement des capacités techniques des différentes cibles du projet, selon les besoins identifiés et l'élargissement des marchés pour les Pme dans les secteurs agricoles et des revenus qu'elles en tirent.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.