Guinée: Surmonter la Covid-19 à 99 ans

Conakry — Lorsque Bagama Guehara est sortie de l'hôpital Donka de Conakry, la capitale guinéenne, le 7 juillet dernier, appuyée sur une canne pour la soutenir, elle a été accueillie par les applaudissements enthousiastes du personnel médical et des autres patients.

A 99 ans, Guehara est la personne la plus âgée à avoir été testée positive à la COVID-19 en Guinée depuis que le premier cas positif a été détecté le 13 mars dernier. Depuis, la Guinée a enregistré 10344 infections avec 65 décès. Le taux de mortalité le plus élevé a été enregistré chez les patients de plus de 60 ans, ce qui a rendu la guérison de Guehara d'autant plus significative.

« Ma famille était très inquiète à cause de mon âge », dit-elle. « Ils ne pensaient pas que je serais capable de survivre. Mais j'ai surmonté mes craintes et gardé espoir parce que les médecins m'ont bien soignée et m'ont rassurée. »

Les symptômes de Guehara avaient commencé par une toux sèche. Bien qu'elle n'y ait guère pensé au début, elle avait pris la précaution d'appeler sa fille, qui est médecin, et qui a immédiatement envoyé une équipe médicale pour emmener sa mère à l'hôpital. Guehara a été testée positive à la COVID-19 le 18 juin.

Elle a été mise sous respirateur pendant ses premiers jours d'hospitalisation, ce qui a permis d'augmenter le taux d'oxygène dans son sang, qui est passé d'un taux inquiétant de 75 % à un taux de 90 %.

A partir de ce moment, elle a été étroitement surveillée par l'équipe médicale de l'hôpital pendant près de trois semaines, jusqu'à ce que son test de suivi à la COVID-19 soit revenu négatif et qu'on lui dise qu'elle pouvait quitter le service et rentrer chez elle.

« Tout le monde pense que c'est un miracle », dit Guehara. « À l'hôpital, quand d'autres patients m'ont vu sortir du service, cela leur a donné l'espoir qu'ils se remettraient aussi. »

Dans les semaines qui ont suivi la sortie de Guehara, la Guinée a rapidement intensifié les tests, effectuant environ 1000 tests par jour depuis le 20 juillet. Le pays a également rouvert le trafic aérien commercial pour relancer son économie.

Mais Guehara avertit que ses concitoyens ne doivent pas relâcher leur vigilance et doivent continuer à suivre les mesures de santé publique de base telles qu'une bonne hygiène des mains, la distanciation sociale et le port du masque. « La COVID-19 est bien réelle », dit-elle. « Elle peut toucher chacun d'entre nous. Tout le monde doit jouer son rôle. »

Plus de: WHO

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.