Algérie: Berramdane - Structuration de la société civile en fonction des spécificités locales

Tizi-Ouzou — La société civile devra produire elle-même les modalités de sa structuration selon les spécificités de chaque région du pays pour une meilleure efficacité, a préconisé jeudi à Tizi-Ouzou, le conseiller auprès du président de la République chargé du mouvement associatif et de la communauté nationale à l'étranger, Nazih Berramdane.

Réitérant le leitmotiv de "l'implication effective de la société civile dans la mise en œuvre d'une démocratie participative", il a souligné, lors d'une rencontre de concertation avec des représentants de la société civile locale, que celle-ci devra s'"organiser d'elle-même, au niveau local, en fonction des spécificités de chaque région du pays".

Ces différentes particularités devraient être "prises en considération dans cette dynamique d'organisation et de structuration de la société civile au niveau local, que l'Etat accompagnera en respectant les spécificités de chaque mode d'organisation", a-t-il ajouté.

Illustrant son propos, il citera la nécessaire intégration dans cette dynamique de structuration, des comités de villages qui constituent une particularité ancestrale en Kabylie et l'exigence de décentralisation dans certaines wilayas du Sud du pays du fait de la distance séparant les regroupements de populations et de l'étendue géographique caractérisant ces wilayas.

A ce titre, il a insisté lors de cette rencontre d'échanges, sur "le nécessaire rétablissement de la confiance entre le citoyen, la société civile et les institutions de l'Etat", les exhortant à se constituer en conseils consultatifs et à s'impliquer d'avantage dans la collaboration avec les autorités locales.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.