Afrique: Nations désunies

Ce que démontre de façon accablante la 75ème Assemblée générale des Nations unies qui se tient en mode virtuel à New York est bien le fait que l'ONU devient un champ de bataille sur lequel s'affrontent ouvertement les superpuissances de la planète. Les propos qu'y ont tenus cette semaine le président des Etats-Unis Donald Trump et le président de la Chine Xi Jinping en apportent la triste, très triste preuve.

La vérité est bien que les plus hautes autorités américaines et chinoises ont décidé de s'affronter non plus de façon plus ou moins dissimulée comme c'était le cas jusqu'à présent, mais de façon très directe. Vrai sur le plan stratégique comme on le voit en Mer de Chine du sud et, plus au nord, à proximité immédiate de l'île de Taïwan, ce duel l'est plus encore depuis des mois, voire même depuis des années sur le plan économique et financier comme le confirment les tensions croissantes entre les deux pays dans de nombreux domaines.

Face à la guerre larvée qui s'engage ou plutôt se précise la communauté internationale ne sait visiblement pas quoi faire pour en limiter les dégâts inévitables. Si la question est clairement évoquée dans les enceintes réelles ou virtuelles où se retrouvent de temps à autre ses dirigeants pour parler des grands problèmes du temps présent, elle ne sait manifestement pas comment agir pour convaincre les plus hautes autorités de Beijing et de Washington de chercher une issue pacifique aux conflits qui les opposent. Une passivité, une impuissance, une paralysie d'autant plus graves qu'elles se précisent de jour en jour dans le contexte dramatique créé par l'accélération du dérèglement climatique, la pandémie du coronavirus et la crise économique globale qui en résulte sur les cinq continents.

Comme nous l'avons écrit ici même à maintes reprises ces derniers mois, la seule façon d'amener les Grands de ce monde à mettre un terme au duel qui les oppose serait de faire entendre avec force la voix de la communauté mondiale avant qu'il soit trop tard, autrement dit de tout mettre en œuvre pour réunir les nations désunies. Mais, hélas !, on en est encore loin, très loin comme le démontrent les débats qui se déroulent aujourd'hui aux Nations unies.

A La Une: Gouvernance

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.