Madagascar: Facture de la Jirama - La période de grâce prend fin

Avec le confinement désormais conjugué au passé, l'eau et l'électricité doivent être payées dans les temps.

Retour à la normal. À partir de ce mois de septembre, les usagers de la Jirama sont tenus d'honorer leurs factures d'eau et d'électricité dans les délais impartis. Le moratoire pour les abonnés de la Jirama a expiré, maintenant le retard de paiement est passible de coupure. Avec la situation de l'état d'urgence sanitaire qui s'assouplit, la compagnie nationale remet ainsi les points sur les « i » si, durant les quelques mois de confinement, les usagers ont eu la possibilité d'ajourner le paiement de leurs consommations.

Au début du mois de mars, si le client n'était pas en mesure de payer les factures faute de moyens, il pouvait effectuer une demande auprès des agences de la Jirama pour reporter le paiement à une date ultérieure une fois que la situation d'urgence sanitaire aurait évolué. « Le paiement des factures de consommations cumulées devra commencer à partir du mois de janvier de l'année prochaine avec le même système d'échelonnage. Cependant les usagers doivent dès à présent payer de façon régulière les consommations affichées à partir de ce mois-ci » explique un responsable de la compagnie.

Endettement

« À la reprise, le paiement des factures sera, par principe, échelonné sur cinq mensualités. En cas de difficulté, il sera possible de négocier avec la compagnie pour le paiement jusqu' à dix mensualités. Les factures échelonnées seront jointes à la facture du mois courant » expliquait la compagnie en début de confinement. Cependant, les clients qui ont la possibilité de payer les factures comme en temps normal peuvent maintenir ce mode de paiement.

Toutes les agences Jirama restent ouvertes et le service de paiement mobile Money comme MVola, Airtel Money et Orange Money , est toujours opérationnel en plus de la diversification de paiements possibles, dans tous les bureaux de la Poste Malgache, ainsi que des banques Boa et Accès Banque. Comme il ne s'agit que d'une facilité de trésorerie, les factures échelonnées prendront la forme d'une deuxième facture à partir de l'année prochaine. « Il est préférable de continuer à payer dès lors qu'on a la possibilité de le faire. Quand les factures s'accumulent, le prix a tendance à augmenter à la fin avec les systèmes d'estimation de consommation et autres tarifs changeants » explique un père de famille du côté d'Atsimondrano.

Pour rassurer les usagers sur le système de paiement, la Jirama a déjà lancé, entre autres, le concept de facturation par lot après les mesures d'échelonnage. Avec cette modalité, de facturation, la totalité des clients dans une Direction Interrégionale est segmentée en lots. Ce système a pour objectif d'éviter les longues files d'attente à chaque période de paiement des factures et répartir les périodes de paiement le long du mois. Selon la Jirama, la mise en œuvre de la facturation par lots permet aux clients un gain de temps, un meilleur suivi de la consommation, aucune différence ni impact sur la facture client qui se base toujours sur le même nombre de jours de consommation.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.